Plein écran
© afp

Un "salaire insensé": le PDG de Disney gagne 1.424 fois plus qu'un employé moyen

Abigail Disney, la petite-fille de Roy Disney, a dénoncé le salaire de Bob Igor, le directeur général de la société Disney, cofondée par son grand-père. Il gagne pas moins de 65,6 millions de dollars (56 millions d'euros), soit 1.424 fois plus que les employés de la société, qui peinent parfois à joindre les deux bouts.

Plein écran
Abigail Disney. © photo_news

Abigail Disney a donné son avis sur les pratiques de la société Disney, autrefois dirigée par son grand-père Roy Disney. Jeudi dernier, lors d'un événement organisé par le magazine d'affaires Fast Company, la réalisatrice et activiste américaine a qualifié le salaire du PDG de l'entreprise Bob Iger d'"insensé". Si elle a précisé qu'elle considérait ce dernier comme "un homme bon", elle a toutefois ajouté qu'elle avait rencontré plusieurs employés de Disney qui avaient du mal à joindre les deux bouts. 

Elle a ensuite précisé sa pensée dans une série de messages publiés ce dimanche sur son compte Twitter. Selon elle, la société devrait utiliser cet argent pour augmenter le salaire de ses milliers d'employés. 

1.424 fois plus qu'un employé
En 2018, la rémunération totale de Bob Iger a augmenté de 80% pour atteindre 65,6 millions de dollars (56 millions d'euros). Selon une étude récente d'Equilar, son salaire est 1.424 fois supérieur à celui d'un employé moyen de Disney. 

"Permettez-moi d'être très claire. J'adore Bob Iger", a-t-elle commencé. "Je ne parle pas au nom de ma famille, je donne seulement mon avis. À part posséder des actions (pas beaucoup), je n'ai pas plus d'influence que quiconque sur ce qui se passe dans le groupe Disney. Mais de manière tout à fait objective, un ratio salarial supérieur à mille est insensé".

"Il y a un peu plus de 200.000 employés chez Disney. Si vous prenez la moitié de ce bonus de 65 millions, ainsi que la moitié des bonus très généreux que tous les directeurs ont reçu, je suis sûre que vous pourrez mobiliser assez de ressources afin de partager plus équitablement le succès de la compagnie", a-t-elle poursuivi.

Un porte-parole de The Disney Company a réagi aux propos d'Abigail Disney en expliquant que la société déployait déjà de grands moyens pour améliorer la qualité de vie de ses employés. "Disney a fait des investissements historiques pour augmenter les revenus et la mobilité de ses employés, en appliquant par exemple un salaire minimum de 15 dollars par heure (un peu plus de 13 euros) - soit le double du salaire minimum fédéral". 

La société a également défendu le salaire de son PDG en arguant qu'il est "basé à 90% basé sur ses performances". Son augmentation résultait ainsi de la distribution d'actions liées à l'acquisition de la 21st Century Fox par Disney

"Aucun sacrifice"
Cependant, le fait de doubler le salaire minimum ne suffit pas pour Abigail Disney: "Nous savons tous que le salaire minimum fédéral est trop bas pour vivre", a-t-elle répondu. "Alors pourquoi, en tant que société plus rentable que jamais, nous devons offrir des salaires aussi proches de ceux que la loi applique?"

"Qu'est-ce que ça changerait dans la qualité de vie des dirigeants qui perdront la moitié de leur bonus? Rien du tout. Peut-être qu'ils ne pourront pas se payer une troisième maison. Ou un autre bateau. Je ne rigole pas. C'est le genre de sacrifice dont nous parlons pour les dirigeants de haut vol".