CG Power Systems devient NovAcec
Plein écran
CG Power Systems devient NovAcec © Google

Une femme reprend CG Power Systems à Charleroi: “Une bonne nouvelle”

InterviewLa société CG Holdings Belgium a été déclarée en faillite par le Tribunal d’Anvers au mois de février dernier. Elle possédait deux sites en Belgique: l’un à Malines où 450 personnes étaient employées, l’autre à Marcinelle (Charleroi) où on dénombrait 70 travailleurs. Le site carolo vient d’être sauvé.

Un accord a été conclu avec un acquéreur pour la reprise de CG Power Systems qui n’est autre que le site carolo de CG Holdings Belgium. C’est ce que les administrateurs ont annoncé. L'emploi est maintenu dans une première phase pour environ 35 des 70 personnes qui étaient engagées là-bas.

L'acquéreur a pour nom Véronique Landrain. Elle était la directrice générale de la division Services de CG Holdings Belgium. Elle reprend l’activité sous le nom de NovAcec, une nouvelle société.

Avantages

“C’est une bonne nouvelle après des mois de discussions et de stress” nous a confié le Secrétaire permanent des Métallos de la Fédération Générale du Travail en Belgique (FGTB) à Charleroi et dans le Sud-Hainaut, Roméo Bordenga. “Nous avions des craintes qu’il n’y ait pas de repreneur. Il ne faut pas se voiler la face. Le site de Malines était en difficulté financière. Heureusement, celui de Charleroi fonctionnait. Véronique Landrain prend un risque calculé. Mais c’est une démarche intéressante.”

Car Roméo Bordenga voit plusieurs avantages à cette reprise: “Véronique Landrain est de la région (NDLR. elle est née à Chimay) et elle travaillait déjà ici. Elle connaît le métier et les clients. Si le site de Charleroi a toujours été rentable, c’est grâce aux travailleurs, mais aussi à la direction qui était là. En plus, il y a le volet social. Véronique Landrain a déjà affirmé que les employés qui restent bénéficieront des mêmes conditions salariales, d’ancienneté et de travail qu’auparavant.”

Perspectives

La moitié des emplois passera tout de même à la trappe: “C’est exact, mais beaucoup de travailleurs partent d’eux-mêmes. Le plus important pour nous était de conserver l’outil et l’activité. Et puis, il y a des perspectives. On peut  envisager à terme de ramener 70 emplois sur le site.”

Malines

Pour les activités de production à Malines, une avancée dans les négociations est encore attendue. Les curateurs mentionnent que deux nouveaux candidats ont récemment manifesté leur intérêt. "En conséquence, des négociations ont été entamées en vue d'un éventuel redémarrage des activités à Malines", ont-ils indiqué.

Depuis la faillite début février de CG Power Systems, une société spécialisée dans les transformateurs et employant plus de 500 personnes à Malines et 70 autres à Charleroi, les curateurs ont mené des négociations en vue d'un redémarrage de l'entreprise.

Retrouvez, ici, toute l’actualité de Charleroi et de sa région.