Plein écran
© BELGA

Une reprise de l'activité chez Audi après Pâques? “Surréaliste”, selon la FGTB

Audi Brussels espère toujours reprendre la production dans son usine de Forest après les vacances, le 20 avril, a indiqué Audi Brussels à Belga, confirmant une information du Tijd. D’ici là, les adaptations nécessaires pour pouvoir respecter, entre autres, les mesures de distanciation sociale sont à l’étude.

Si la date de redémarrage espérée est connue, on ignore encore dans quelles proportions la production pourra reprendre et le plan de relance sera affiné dans les prochains jours. L’objectif étant de pouvoir assurer la sécurité et la santé des travailleurs.

Les adaptations à prendre dépendront également des prochaines décisions du gouvernement fédéral en ce qui concerne les mesures de confinement: si elles sont prolongées telles quelles ou si elles sont assouplies dans certains cas. 

La FGTB: “Prématuré et surréaliste”

Du côté des représentants FGTB chez Audi, cette idée paraît "surréaliste". La production automobile chez Audi est à l'arrêt depuis mi-mars, suite aux mesures de confinement décidées au niveau fédéral. Audi Brussels a fait part de son intention de redémarrer la chaîne de montage de ses véhicules après les vacances de Pâques, rappelant que plus l'arrêt de production est long, plus l'industrie automobile est dépendante des aides d'État pour sauvegarder l'emploi à long terme.

L'entreprise entend toutefois reprendre l'activité et garantit que la santé des travailleurs sera préservée (protections efficaces, distanciation sociale quand c'est possible, etc.). "Cela nous paraît tout à fait prématuré de reprendre la production avant la fin du confinement", a réagi mardi Grégory Dascotte, permanent syndical FGTB chez Audi. "C'est même surréaliste, notamment parce que la distance de sécurité d'un mètre cinquante ne peut pas être assurée sur des postes de travail. Notre position est d'attendre la fin du confinement. L'arrêt de l'usine a certes un impact économique mais la production automobile n'est pas un secteur essentiel", a-t-il commenté.

  1. Le célèbre tailleur des Diables Rouges est mis en liquidation

    Le célèbre tailleur des Diables Rouges est mis en liquidati­on

    La maison de prêt-à-porter, Carlo et Fils, s’est fait un nom tout au long de son histoire. Située à la rue Maréchal Foch à Châtelineau (Châtelet), elle était devenue le tailleur officiel de l’équipe nationale belge de football, mais aussi du Royal Sporting Club Anderlecht, du Royal Charleroi Sporting Club et du Royal Standard Club Liège. Le Spirou Charleroi en basket et le binôme Justine Henin-Carlos Rodriguez en tennis ont également fait appel à ses services.
  2. Karroo et Wouter vivent dans une étonnante habitation à ossature bois : “À la mesure de nos habitudes”
    Livios

    Karroo et Wouter vivent dans une étonnante habitation à ossature bois : “À la mesure de nos habitudes”

    Karroo et Wouter vivent avec leur fils (2) dans une étonnante habitation à ossature bois sur le territoire de Kontich. Pour la construction de leur habitation, le couple a fait appel à une entreprise de clé sur porte qui s’est chargée de l’ensemble du processus de construction. Satisfait, Karroo partage avec le site de construction Livios son expérience de construction.