Les filtres encrassés ne sont pas un foyer d’infection, mais ils réduisent le débit d’air amené. Surtout, ne les remplacez pas plus fréquemment.
Plein écran
Les filtres encrassés ne sont pas un foyer d’infection, mais ils réduisent le débit d’air amené. Surtout, ne les remplacez pas plus fréquemment. © Ventilair

Ventiler plus ou moins ? Voici comment ventiler votre maison à l’heure du Covid-19

LiviosNous tenons à vous rassurer d’entrée de jeu : le risque que le coronavirus se propage par le système de ventilation au bureau, dans un magasin ou chez vous est minime. Cela ne veut pas dire pour autant que vous ne pouvez rien faire pour limiter le risque. Le site de construction Livios vous aide en fournissant une série de directives pratiques de la fédération européenne REHVA.

D’après les informations en notre possession, le nouveau coronavirus se propage par de minuscules gouttelettes qui se forment lorsqu’une personne infectée éternue ou tousse. Vous pourriez être contaminé par le COVID-19 en inspirant directement ces gouttelettes ou en touchant une surface infectée et en portant les mains ensuite à votre visage sans les avoir lavées. Il existe un risque que des particules virales plus petites encore se propagent aussi via l’air ou les flux d’air. Selon la REHVA, le coronavirus a en tout cas déjà été retrouvé dans des grilles de systèmes de ventilation. Bien que le risque soit très faible que ce virus se retrouve de cette manière dans votre système, il peut être utile cependant de mieux ventiler votre lieu de vie ou de travail.

Augmentez le débit d’amenée d’air et ventilez davantage

Vous avez un système de ventilation chez vous ? Faites-le fonctionner plus souvent et plus longtemps que d’habitude. Modifiez éventuellement les réglages de fonctionnement et d’arrêt automatiques. Pour limiter votre consommation d’électricité, vous pouvez passer plus rapidement à un régime de fonctionnement inférieur. Utilisez en tout cas au maximum l’air extérieur lorsque vous ventilez. Le risque que le virus provenant de l’extérieur pénètre à l’intérieur est faible et de cette manière les particules produites par un membre de la famille éventuellement infecté ne restent pas en suspension dans l’air. Aussi, il faut à tout prix éviter que l’air extrait recircule à nouveau. La gaine de ventilation dans votre toilette doit idéalement rester active.

Aérez plus souvent au moyen des fenêtres

Vous ne disposez pas de système de ventilation ? Il est vivement recommandé d’aérer vos pièces de vie en ouvrant les fenêtres. Faites-le tout simplement plus souvent que d’habitude, même s’il fait plus froid à l’extérieur et que votre confort s’en ressent. Mais si vous avez un système de ventilation également, il peut être utile d’ouvrir les fenêtres plus fréquemment et plus longtemps. Dans vos toilettes, évitez toutefois de ventiler simultanément avec le système de ventilation et au moyen des fenêtres ouvertes.

Votre humidificateur d’air et système d’air conditionné n’ont aucun effet

D’après les connaissances actuelles des scientifiques, le nouveau coronavirus résiste bien aux variations de température et d’humidité de l’air. Seuls un degré d’humidité de l’air (excessif) de 80% et une température supérieure à 30 °C pourraient avoir un effet. Mais il s’agit bien entendu de conditions de vie qui sont loin d’être optimales dans un logement. Il est donc absurde d’augmenter ou de réduire la température ou l’hygrométrie.

Veillez au système de récupération de chaleur

Il y a une fuite dans le système de récupération de chaleur de votre système de ventilation D ? Il se pourrait alors que des particules virales passent de l’air extrait dans l’air d’amenée, surtout si vous utilisez peu votre système et a fortiori à bas régime. Le risque qu’un système bien conçu et entretenu véhicule des virus, bactéries ou champignons est quasi nul. Dans votre système de ventilation, l’amenée et l’extraction d’air sont parfaitement séparées ? Dans ce cas, il n’y a pour ainsi dire aucun souci à se faire.

Conseil : Faites éventuellement contrôler votre système par un spécialiste dès que ce sera possible. Veillez toujours à ce que l’installation et l’entretien soient réalisés par des professionnels.

Respectez scrupuleusement le planning d’entretien

Cela peut paraître illogique, mais il est inutile de nettoyer les gaines et grilles de ventilation plus fréquemment et plus scrupuleusement que d’habitude. La gaine ou la grille ne constitue en soi pas une source d’infection. Les particules virales qui sont dans l’air peuvent difficilement s’y retrouver. Le flux d’air transporte la plupart des particules vers l’extérieur dans les gaines de ventilation. Par conséquent, il est plus important de respecter les autres directives que de prévoir un nettoyage plus approfondi ou plus fréquent. “Surtout dans un système de ventilation D, il est totalement inutile de nettoyer davantage le système ou de remplacer les filtres plus souvent”, déclare Davy Sallaerts, productmanager chez Duco. “En respectant scrupuleusement le programme d’entretien normal, vous minimisez déjà le risque d’infection.”

Ne remplacez pas les filtres à intervalles plus réguliers

Le risque que le virus pénètre depuis l’extérieur à l’intérieur via votre système de ventilation est minime. Et si cela devait quand même se produire ? Dans ce cas, les filtres extérieurs les retiennent en grande partie, surtout si votre système est moderne. La majorité des particules virales vont notamment se lier à d’autres particules plus grosses que le filtre éliminera ou aux fibres proprement dites du filtre. Dans les rares cas où le virus tente de se frayer un chemin à l’intérieur de chez vous, vous êtes donc bien protégé. Un filtre qui élimine directement le virus dans l’air n’existe pas, car il est beaucoup trop petit pour ça. Inutile donc de chercher un autre filtre.

Conseil : Les filtres encrassés ne sont pas un foyer d’infection, mais ils réduisent le débit d’air amené. Surtout, ne les remplacez pas plus fréquemment, mais confiez-les à un professionnel qui dispose d’une bonne protection.

Résumé des principales directives pratiques

- Ventilez l’intérieur de votre maison au moyen d’air provenant de l’extérieur. Évitez de faire recirculer l’air intérieur.
- Faites fonctionner votre système de ventilation plus longtemps.
- Aérez votre maison régulièrement en ouvrant les fenêtres, même si vous possédez un système de ventilation.
- Ventilez votre salle de bains et vos toilettes aussi souvent que possible, mais évitez de laisser les fenêtres ouvertes dans la toilette pour garantir un flux optimal de l’air ventilé.
- Actionnez la chasse des toilettes lorsque le couvercle est rabattu.

Lisez également sur Livios.be : 

Une maison saine : quelques conseils

Calculé pour vous : combien coûte la ventilation ?

Quel système de ventilation choisir ?

Source : Livios

  1. Karroo et Wouter vivent dans une étonnante habitation à ossature bois : “À la mesure de nos habitudes”
    Livios

    Karroo et Wouter vivent dans une étonnante habitation à ossature bois : “À la mesure de nos habitudes”

    Karroo et Wouter vivent avec leur fils (2) dans une étonnante habitation à ossature bois sur le territoire de Kontich. Pour la construction de leur habitation, le couple a fait appel à une entreprise de clé sur porte qui s’est chargée de l’ensemble du processus de construction. Satisfait, Karroo partage avec le site de construction Livios son expérience de construction.