Votre propre piscine: quelle est sa consommation énergétique et comment pouvez-vous réduire les frais qui y sont liés?
Plein écran
Votre propre piscine: quelle est sa consommation énergétique et comment pouvez-vous réduire les frais qui y sont liés? © Shutterstock

Votre propre piscine: quelle est sa consommation énergétique et comment pouvez-vous réduire les frais qui y sont liés?

EconomieEn plus des frais liés au matériel et à l’installation, ceux qui achètent une piscine, doivent également prévoir un certain budget pour la consommation et l’entretien. «L’estimation exacte des frais dépend de toute une série de facteurs. Il n’est pas anormal que votre facture annuelle s’élève à 1.000 – 1.200 euros. Toutefois, il y a également de nombreuses possibilités de réduire votre empreinte écologique et vos coûts énergétiques,» selon Joeri Dils, le président de la BSPA (l’association des pisciniers, fabricants et fournisseurs de matériel de piscine). Monenergie.be a examiné ceci.

  1. Partez en vacances la conscience tranquille : demandez une surveillance policière
    Independer

    Partez en vacances la conscience tranquille : demandez une surveillan­ce policière

    En été, nombreux sont les cambrioleurs qui profitent de l’absence des vacanciers. Vous partez bientôt en vacances et vous voulez éviter les visiteurs indésirables ? Demandez à la police locale de surveiller régulièrement votre habitation depuis l’extérieur, de jour comme de nuit, ce service est totalement gratuit. Vous pouvez également souscrire une assurance vol supplémentaire. Independer.be vous explique comment protéger votre habitation et son contenu.
  2. L’eau potable 20% plus chère dans les années à venir

    L’eau potable 20% plus chère dans les années à venir

    Nous venons de vivre le deuxième mois de juillet le plus sec jamais enregistré. À Uccle, seulement 5,2 millimètres de précipitations sont tombés, normalement cela aurait dû s’élever à 76,9 millimètres. Seul le mois de juillet 1885 a battu ce record avec ses 2,9 millimètres. Cette sécheresse persistante a également de lourdes conséquences sur les prix de notre eau potable. Elle devrait être effectivement 20% plus chère dans les années à venir, selon les plans tarifaires des compagnies des eaux que VTM Nieuws a inspectés.