Voulez-vous faire une offre sur une maison? Voici les erreurs à éviter
Plein écran
Voulez-vous faire une offre sur une maison? Voici les erreurs à éviter © Shutterstock

Voulez-vous faire une offre sur une maison? Voici les erreurs à éviter

EconomieAvez-vous trouvé la maison de vos rêves? Ci-dessous, Guide-epargne.be vous explique ce dont vous devez tenir compte en faisant une offre et quelles erreurs vous devez éviter de commettre en vue de l’achat le plus important de votre vie.

  1. Une classique maison de rangée réinventée: ludique, compacte et passive
    Livios

    Une classique maison de rangée réinventée: ludique, compacte et passive

    Les dimensions de cette nouvelle construction étaient d’emblée fixées: les niveaux de la corniche et du faîte devaient correspondre à ceux des autres maisons de la rue, et sa profondeur devait également s’aligner sur celle de ses voisines. Malgré ces contraintes, les architectes de DENC!-STUDIO ont fait preuve d’une grande créativité, réinventant la classique maison de rangée. Le site de construction Livios montre le résultat.
  1. La fête musulmane du sacrifice sans abattoir à Charleroi: “Avec ou sans autorisation”
    Témoignage

    La fête musulmane du sacrifice sans abattoir à Charleroi: “Avec ou sans autorisati­on”

    L’Aïd el-Kebir a débuté aujourd’hui en Belgique. Il s’agit de la fête du sacrifice qui reste sacrée aux yeux de la communauté musulmane. Concrètement, un animal (généralement, un mouton) est égorgé pour commémorer la soumission d’Ibrahim à Allah. Ensuite, la viande est partagée avec les plus pauvres. En Wallonie, plusieurs règles encadrent la pratique. La présence d’abattoirs agréés aide à leur respect. Mais à Charleroi, le seul abattoir de la région a fermé ses portes le 30 juin dernier.
  2. Votre fournisseur d'énergie peut-il renouveler tacitement votre contrat?
    Economie

    Votre fournis­seur d'énergie peut-il renouveler tacitement votre contrat?

    Récemment, le Régulateur fédéral de l’énergie CREG a calculé que 1 million de ménages paient plus de 500 euros de trop sur base annuelle parce qu’ils ne recherchent pas de contrat énergétique plus avantageux. Ce sont surtout les contrats énergétiques dormants qui constituent une épine dans le pied de l’organisme de contrôle de l’énergie. De nombreux ménages restent liés à des contrats coûteux que les fournisseurs renouvellent d’une année à l’autre. Mais de tels accords tacites sont-ils bien légaux?