Plein écran
© epa

Zaventem craint un impact important de la décision de Sony

Sony Zaventem, qui emploie quelque 350 personnes, sera "significativement" touchée par la restructuration annoncée jeudi par la firme électronique japonaise, a indiqué le conseil d'entreprise. Les syndicats formulent des craintes quant à la viabilité du site à long terme, a commenté la secrétaire LBC Annick Druyts.

Sony a annoncé jeudi procéder à la suppression de 5.000 postes. Quelque 1.500 d'entre eux sont établis au Japon, les 3.500 restants étant à l'étranger. Les activités PC du groupe, connues principalement via la marque Vaio, ont été vendues à un fonds d'investissement japonais.

Parmi les 350 collaborateurs du groupe à Zaventem, une grosse partie travaille pour les activités Vaio, explique Annick Druyts. "L'impact pour la Belgique sera dès lors important. Nous craignons d'abord un grand nombre de licenciements. A long terme, c'est la viabilité du site de Zaventem qui est remise en question."

Les syndicats ne s'expriment pas quant à la position de Sony. "Ils prétendent encore ignorer l'impact précis du plan et n'auront des informations qu'en mars au plus tôt. C'est un non-sens. Ils laissent le personnel dans l'incertitude pour deux mois", commente Mme Druyts. "La direction refuse tout simplement de montrer son jeu."

  1. Ces communes bruxelloises où le marché immobilier explose

    Ces communes bruxelloi­ses où le marché immobilier explose

    À Bruxelles, la moitié des biens immobiliers ont été vendus à un prix supérieur à 410.000 euros en 2019. C'est le prix médian le plus élevé en Belgique. Comme ailleurs dans le pays, l'immobilier se maintient ou augmente légèrement (+3,8% sur la région sans tenir compte de l'inflation). Dans certaines commune de la capitale par contre, le marché explose. A Saint-Gilles, Jette, Schaerbeek et Ixelles, le prix médian a augmenté de 10 à 16% l'an dernier.