L'Angleterre n'a besoin que d'un point pour se qualifier pour les huitièmes de finale, mais devra l'emporter pour prendre la première place du groupe B.
Plein écran
L'Angleterre n'a besoin que d'un point pour se qualifier pour les huitièmes de finale, mais devra l'emporter pour prendre la première place du groupe B. © Photo News

Anglais, Tchèques, Croates et Écossais pour une place en huitièmes: à vos pronos

Euro 2020Le groupe D de l'Euro rend son verdict mardi (21h00), avec Anglais et Tchèques tout près des huitièmes de finale, tandis que le vainqueur de Croatie-Écosse pourra espérer décrocher son ticket. Dénouement à suivre en direct commenté sur 7sur7, dès 21 heures. 

  1. Pointé du doigt, Jack Grealish se défend: “Je voulais tirer un penalty!”

    Pointé du doigt, Jack Grealish se défend: “Je voulais tirer un penalty!”

    Le coup de maître a tourné au fiasco. Le sélectionneur Gareth Southgate, qui avait déjà manqué un penalty décisif en demi-finales de l’Euro 1996 en tant que joueur, a été critiqué pour ses choix avant la séance de tirs au but. Marcus Rashford et Jadon Sancho, montés à la 119e minute, ont tous les deux échoué. Le jeune Bukayo Saka, 19 ans et auteur d’une montée en demi-teinte, a raté le 5e tir au but, donnant le titre à la Squadra Azzurra. Les choix du coach anglais ont été largement critiqués, mais les consultants Roy Keane et José Mourinho pointent également du doigt les joueurs plus expérimentés. Comme Jack Grealish, qui s’est défendu sur Twitter.
  2. “Menteur!”: Chiellini taquine Jordi Alba après un malentendu lors du tirage au sort des penalties d’Italie-Espagne

    “Menteur!”: Chiellini taquine Jordi Alba après un malentendu lors du tirage au sort des penalties d’Italie-Espagne

    Lors du tirage au sort des penalties de la demi-finale Italie-Espagne, une scène amusante s’est déroulée entre Jordi Alba et Giorgio Chiellini, les deux capitaines. Les deux ont revendiqué le gain du premier “toss” pour savoir de quel côté allaient se dérouler les tirs au but. “Menteur”, a lâché le défenseur italien joyeux au Barcelonais qui ne semblait pas comprendre ce qu'il se passait. Face à cet imbroglio, l’arbitre Felix Brych a tranché et a confirmé que le sort avait bien choisi l’Italie.
  3. La finale à la maison: l'Angleterre brise le rêve du Danemark et jouera le sacre face à l'Italie

    La finale à la maison: l'Angleter­re brise le rêve du Danemark et jouera le sacre face à l'Italie

    “Finale is coming home”. D’abord menée au score par le Danemark, l’Angleterre, poussée par son public, a renversé la situation (2-1) et affrontera l’Italie en finale, dimanche, toujours à Wembley. C’est Harry Kane, dans les prolongations, qui a délivré tout un pays sur penalty. L’équipe danoise achève son épopée dans une compétition qu’elle a marquée de son empreinte. De leur côté, les Three Lions ne sont plus qu’à une marche d’un sacre qu’ils attendent depuis 1966.
  4. “Une honte”, “Le Danemark a été trompé”: l'arbitrage cible de vives critiques après le penalty accordé à Sterling

    “Une honte”, “Le Danemark a été trompé”: l'arbitra­ge cible de vives critiques après le penalty accordé à Sterling

    Dans un match très intense, un penalty discutable transformé en deux temps par le capitaine Harry Kane (104e) a libéré les Anglais, qui avaient été poussés jusqu’en prolongation après un coup franc splendide de Mikkel Damsgaard et une égalisation contre son camp du capitaine danois Simon Kjaer. Une décision litigieuse cible de toutes les attentions au lendemain de l’élimination danoise. Plusieurs grands noms du football comme José Mourinho ou Arsène Winger s'accordent pour affirmer que l’arbitre et ses assistants ont commis une erreur.
  1. Scène cocasse à la fin d’Italie-Espagne: une steward confond Bonucci avec un supporter et l’empêche de revenir sur la pelouse

    Scène cocasse à la fin d’Italie-Espagne: une steward confond Bonucci avec un supporter et l’empêche de revenir sur la pelouse

    Auteur d'un match immense lors de la qualification de l’Italie contre l’Espagne aux tirs au but en demi-finales de l’Euro, Leonardo Bonucci a été célébré ce succès avec les supporters italiens présents à Wembley. Mais au moment de revenir sur la pelouse, le défenseur italien de la Juventus a été stoppé dans son élan par une steward qui l’a confondu avec un supporter tentant d’envahir le terrain. La scène a fait le tour du monde.