Photo News
Plein écran
© Photo News

Belgique, France, Angleterre... Où en sont les favoris à un mois de l’Euro?

Tour d'horizonAvant l'Euro de foot (11 juin - 11 juillet), les favoris présentent des états de forme divers, que ce soit en matière de résultats ou de condition physique. Tour d'horizon à un mois du coup d'envoi.

  1. Coup de chaud et service minimum pour les Bleus en Hongrie
    Euro 2020

    Coup de chaud et service minimum pour les Bleus en Hongrie

    Dans la chaleur de Budapest et dans une Puskas Arena survoltée, les Bleus se sont fait peur contre la Hongrie. La France a pourtant largement domné les débats, mais ce sont les Magyars qui avaient ouvert le score. Grâce à un but d’Antoine Griezmann, l’équipe de Didier Deschamps évite finalement le pire et assure quasiment son ticket pour les huitièmes de finale avant de croiser le Portugal, mercredi, dans son dernier match de la phase de groupes.
  2. L’Écosse tient tête à une décevante Angleterre, statu quo dans le groupe D
    Euro 2020

    L’Écosse tient tête à une décevante Angleterre, statu quo dans le groupe D

    Partage entre voisins à Wembley. Au terme d’un duel particulièrement physique, mais pauvre en occasions, l’Écosse et l’Angleterre se sont quittées sans avoir trouvé l’ouverture. Et ce n’est une mauvaise affaire pour personne: les Three Lions restent deuxièmes, mais se rapprochent des huitièmes de finale, l’Écosse peut toujours y croire, mais devra disposer de la Croatie pour espérer survivre à la phase de poules.