AFP
Plein écran
© AFP

Le sprint phénoménal de Mbappé contre l’Allemagne: le Français peut-il rivaliser avec Usain Bolt?

C’est l’une des images du choc entre la France et l’Allemagne. Bien lancé en contre-attaque, Kylian Mbappé “dépose” sur place Mats Hummels. Un sprint phénoménal et une vitesse maximale estimée à 37km/h. Le Parisien est-il capable de rivaliser sur 100 mètres avec les stars de la discipline? 

  1. Ne payez pas trop cher votre abonnement internet : voici comment choisir la bonne formule
    Montelco.be

    Ne payez pas trop cher votre abonnement internet : voici comment choisir la bonne formule

    Surfer sur internet est en moyenne 30 % plus cher en Belgique que dans nos pays voisins. Cela place notre pays au premier rang du palmarès européen pour internet. Il est donc capital de choisir une formule internet adéquate pour éviter de payer plus que nécessaire. L’abonnement qui vous correspond au mieux dépend de votre profil. Montelco explique les facteurs qui jouent un rôle.
  2. “Une honte”, “Le Danemark a été trompé”: l'arbitrage cible de vives critiques après le penalty accordé à Sterling

    “Une honte”, “Le Danemark a été trompé”: l'arbitra­ge cible de vives critiques après le penalty accordé à Sterling

    Dans un match très intense, un penalty discutable transformé en deux temps par le capitaine Harry Kane (104e) a libéré les Anglais, qui avaient été poussés jusqu’en prolongation après un coup franc splendide de Mikkel Damsgaard et une égalisation contre son camp du capitaine danois Simon Kjaer. Une décision litigieuse cible de toutes les attentions au lendemain de l’élimination danoise. Plusieurs grands noms du football comme José Mourinho ou Arsène Winger s'accordent pour affirmer que l’arbitre et ses assistants ont commis une erreur.
  3. La France réussit son entrée, un csc de Hummels fatal à l’Allemagne

    La France réussit son entrée, un csc de Hummels fatal à l’Allemagne

    La France au rendez-vous. Désignés comme les grands favoris pour la victoire finale, les Bleus étaient attendus au tournant et ont légitimé leur statut face à l’Allemagne. S’ils ont fait la différence sur un but contre son camp de Hummels, les hommes de Didier Deschamps se sont ménagés plusieurs possibilités et ont confirmé leur solidité défensive. Une organisation parfaite jamais vraiment mise à mal par la Mannschaft.