Le discours bref et concis de Roberto Mancini avant la finale de l'Euro.
Plein écran
Le discours bref et concis de Roberto Mancini avant la finale de l'Euro. © @leonardovarvaro

“Nous sommes les patrons de notre destin”: le discours d’avant-finale de Roberto Mancini

Une petite blague et deux ou trois phrases: Roberto Mancini a fait concis au moment d’annoncer à ses joueurs le onze de base pour la finale de l’Euro contre l’Angleterre. 

  1. Pointé du doigt, Jack Grealish se défend: “Je voulais tirer un penalty!”

    Pointé du doigt, Jack Grealish se défend: “Je voulais tirer un penalty!”

    Le coup de maître a tourné au fiasco. Le sélectionneur Gareth Southgate, qui avait déjà manqué un penalty décisif en demi-finales de l’Euro 1996 en tant que joueur, a été critiqué pour ses choix avant la séance de tirs au but. Marcus Rashford et Jadon Sancho, montés à la 119e minute, ont tous les deux échoué. Le jeune Bukayo Saka, 19 ans et auteur d’une montée en demi-teinte, a raté le 5e tir au but, donnant le titre à la Squadra Azzurra. Les choix du coach anglais ont été largement critiqués, mais les consultants Roy Keane et José Mourinho pointent également du doigt les joueurs plus expérimentés. Comme Jack Grealish, qui s’est défendu sur Twitter.
  2. Trois joueurs anglais cibles d'insultes racistes après la finale: “Cette équipe mérite d’être traitée en héros”
    MISE À JOUR

    Trois joueurs anglais cibles d'insultes racistes après la finale: “Cette équipe mérite d’être traitée en héros”

    La Fédération anglaise de football s'est dite "consternée" et "dégoûtée" par les propos racistes publiés sur les réseaux sociaux à l'encontre de Marcus Rashford, Jadon Sancho et Bukayo Saka, les trois joueurs qui ont manqué leur tir au but lors de la finale de l'Euro perdue face à l'Italie dimanche à Wembley. Le Premier ministre britannique Boris Johnson et l’UEFA ont également dénoncé ces insultes racistes.
  1. L’Angleterre surclasse l’Ukraine et confirme son statut de favorite
    Euro 2020

    L’Angleterre surclasse l’Ukraine et confirme son statut de favorite

    En surclassant l’Ukraine (0-4), grâce notamment à un doublé de Harry Kane, l’Angleterre a confirmé son statut de favorite dans cet Euro 2020. Séduisants, incisifs, efficaces, les hommes de Gareth Southgate ont maîtrisé de bout en bout leur sujet au Stadio Olimpico de Rome. Après leur succès contre l’Allemagne, les Three Lions n’ont pas dû forcer leur talent face à une équipe ukrainienne qui avait déjà largement réussi son tournoi. C’est le Danemark qui se dresse désormais sur leur chemin en demi-finales, à Wembley. England is coming home.
  2. La “Squadra” qualifiée, mais la presse italienne et espagnole encensent la “Roja”: “Cette Espagne mérite tous les éloges”
    Revue de presse

    La “Squadra” qualifiée, mais la presse italienne et espagnole encensent la “Roja”: “Cette Espagne mérite tous les éloges”

    Les journaux italiens et espagnols sont unanimes. La “Roja” a été plus convaincante que la “Squadra”. Mais c’est bien la nation qui a éliminé nos Diables Rouges qui est en finale de l’Euro. “Tiki Taka contre Tuca Tuca”, “excités pour le Qatar” et “un au revoir injuste”: voici ce qu’écrivent les médias espagnols et italiens après cette première demi-finale. Revue de presse.