Joao Felix
Plein écran
Joao Felix © Photo News

Tout savoir sur l’Euro: les cinq pépites à suivre

L'avenir leur appartient: dans le sillage de Kylian Mbappé, star de l'équipe de France, et en l'absence d'Erling Haaland, non qualifié avec la Norvège, une nouvelle génération de footballeurs piaffe d'impatience et d'ambition pour l'Euro (11 juin-11 juillet), de Joao Félix à Jadon Sancho.

  1. Carton plein pour l'Italie, la Suisse fait le travail, le fiasco de la Turquie

    Carton plein pour l'Italie, la Suisse fait le travail, le fiasco de la Turquie

    Même remaniée, l’Italie a confirmé qu’elle était certainement l’équipe la plus séduisante de ce premier tour en battant le Pays de Galles (1-0). Cette victoire permet à la Squadra Azzurra d’assurer la première place du Groupe A et d’égaler un record d’invincibilité vieux de plus de 80 ans en enchaînant un 30e match sans défaite. Battus, les Gallois terminent tout de même deuxièmes et verront les huitièmes de finale. Vainqueur de Turcs dont l’Euro a tourné au cauchemar (3-1), la Suisse a de bonnes chances de finir parmi les meilleurs troisièmes.
  2. Les retrouvailles entre Anglais et Écossais à l'affiche de ce vendredi: faites vos pronostics

    Les retrouvail­les entre Anglais et Écossais à l'affiche de ce vendredi: faites vos pronostics

    Si la qualification pour les huitièmes de l'Euro sera au cœur des retrouvailles entre Anglais et Écossais, à Wembley, vendredi à 21h00, pour la 2e journée du groupe D, ce match s'inscrit dans 150 années de rivalité sportive et des siècles d'antagonisme historique. Ce duel captera une bonne partie de l'attention alors que deux autres rencontres sont également au programme de ce vendredi avec Suède-Slovaquie (15h00) et Croatie-République tchèque (18h00).
  3. “Pas à mon niveau”: Youri Tielemans “frustré” par son début d’Euro
    Euro 2020

    “Pas à mon niveau”: Youri Tielemans “frustré” par son début d’Euro

    Youri Tielemans n’a pas encore atteint la plénitude de ses moyens lors de cet Euro. Après un début de match inhabituellement riche d’imprécisions techniques contre la Russie, il a connu, comme le reste des Diables Rouges, un duel compliqué contre le Danemark. “J’ai donné le meilleur de moi-même, mais je n’ai pas montré toutes mes qualités techniques. Je n’ai pas été au top. C’est un point que j’ai vraiment envie de travailler”, a-t-il déclaré.