Illustration: la mère avait même organisé une manifestation devant l'école
Plein écran
Illustration: la mère avait même organisé une manifestation devant l'école © Getty Images

15 mois de prison pour une mère qui accusait une institutrice de torture

Le tribunal correctionnel d'Anvers a condamné mardi une femme de 41 ans à 15 mois de prison avec sursis pour avoir harcelé une institutrice d'une école maternelle d'Anvers. Il y a cinq ans, elle avait accusé l'enseignante d'avoir malmené son fils de 4 ans et demi. Bien qu'il se soit révélé que l'institutrice n'avait pas maltraité le garçon, la quadragénaire a continué à s'en prendre à sa victime en montant d'autres parents contre elle.

  1. Une Pakistanaise chrétienne de 12 ans retrouvée enchaînée après des mois de viols et d’esclavage

    Une Pakistanai­se chrétienne de 12 ans retrouvée enchaînée après des mois de viols et d’esclavage

    Après cinq mois d’enfer, une fillette pakistanaise a été libérée de ses ravisseurs. Comme beaucoup d’enfants chrétiens sur place, elle avait été enlevée à sa famille et mariée de force à un musulman qui abusait d’elle. La terrible découverte a été faite à Faisalabad, au Pakistan, et est relatée par The Telegraph sur base des informations d’Aid to the Church in Need, une association qui défend les chrétiens persécutés dans le monde.
  1. La marque française de bijoux Lõu Yetu visée par des témoignages accablants: “L’enfer sur terre”

    La marque française de bijoux Lõu Yetu visée par des témoigna­ges accablants: “L’enfer sur terre”

    “Lõu Yetu, c’est le meilleur exemple de la marque très belle en apparence, mais qui est vraiment très laide derrière le rideau.” La marque de bijoux française Lõu Yetu est dans la tourmente depuis mardi soir. Des dizaines de témoignages négatifs au sujet de l’entreprise ont été partagés par le compte Instagram Balance Ta Start-Up. D’anciens employés, mais aussi des stagiaires, dénoncent un harcèlement moral permanent, une pression constante et des mensonges autour des valeurs de la griffe.
  1. Un lieu de tournage de Peaky Blinders transformé en site de vaccination Covid
    Play
    Coronavirus

    Un lieu de tournage de Peaky Blinders transformé en site de vaccinati­on Covid

    25 janvier
  2. Une fête avec 300 personnes interrompue à Londres
    Play

    Une fête avec 300 personnes interrom­pue à Londres

    25 janvier