Femke
Plein écran
Femke © Baert Marc

Après 17 ans, elle a enfin vaincu sa peur de conduire sur l’autoroute

Après 17 ans, Femke Lauwers (35 ans) a vaincu sa peur de conduire sur l’autoroute, conséquence d’une crise de panique lorsqu’elle avait 19 ans. Grâce à un coaching intensif, la jeune femme a réussi à surmonter sa phobie et à reprendre le chemin de l’autoroute. “Enfin, je ne devrai plus utiliser l’excuse que je ne voulais pas être BOB”, s’enthousiasme Femke.

À l’âge de dix-huit ans, Femke Lauwers, originaire de Terlanen (Overijse), se félicitait d’avoir obtenu son permis de conduire. Sauf qu’un an plus tard, tout a basculé. “En conduisant, j’ai tout à coup été victime d’une crise de panique”, se remémore-t-elle. “J’étais complètement tétanisée et je ne savais pas ce qui m’arrivait. Finalement, je suis passée des crises de panique à la dépression. Ce n’est que huit mois plus tard que j’ai repris le volant pour la première fois, mais je me suis limitée à de courts trajets sur des routes que je connaissais bien. A chaque fois que je pensais à l’autoroute, je me mettais à flipper déjà et je commençais à hyperventiler”.

“J’avais abandonné tout espoir”

Selon les psychologues, cette crise d’angoisse qui remonte à son adolescence aurait pour cause un accident de circulation survenu deux mois auparavant. Femke avait heurté deux cyclistes. “Je n’étais pas en faute, mais bien sûr, cela a eu un impact sur moi. Cependant, je ne sais pas si c’était vraiment la cause de mon angoisse. Malgré plusieurs entretiens avec des psychologues, je n’ai pas réussi à surmonter cette peur. Il y a dix ans, j’avais même abandonné tout espoir”, prolonge-t-elle.

Pour Femke, cette peur a été un obstacle dans sa vie de tous les jours. “Je dirige mon propre institut de beauté et je dois suivre régulièrement des formations”, explique-t-elle. “Quand c’était avec mon équipe, je pouvais aller avec eux. Si je devais me rendre quelque part seule, je faisais appel à mon mari ou à ma mère. Cela n’a pas toujours été facile pour ma vie sociale non plus. Quand mes amis voulaient aller quelque part où nous pouvions aller que via l’autoroute, je leur disais immédiatement que je ne voulais pas être BOB. Si nous sortions dans le quartier, je me proposais. Je n’ai jamais trouvé de solution à mon problème. Seule ma famille proche et quelques amis étaient au courant de ma peur”.

Femke a annoncé la bonne nouvelle sur son compte Instagram.
Plein écran
Femke a annoncé la bonne nouvelle sur son compte Instagram. © Instagram

La semaine dernière, Femke Lauwers a annoncé sur Instagram qu’elle avait enfin vaincu sa peur. “J’ai surmonté ma peur grâce à un coaching intensif, que j’ai commencé il y a six mois. Grâce à mon coach, Isabelle Vantuycom d’Overijse, j’ai surtout appris à reprendre confiance en moi. Et cela a payé, car la semaine dernière, je suis passée devant l’entrée de l’autoroute et je me suis dit: ‘Je vais le faire’. J’ai pris l’autoroute et ça s’est très bien passé. A la sortie suivante, je suis sortie et j’ai finalement repris la bretelle. Je pouvais à peine croire que je l’avais fait après 17 ans (rires). Depuis lors, j’ai roulé plusieurs fois sur l’autoroute.

Un trajet jusqu’à la côte?

Et quel est mon prochain objectif désormais? “ A terme, j’espère pouvoir rouler jusqu’à la mer. En attendant, j’ai eu beaucoup de réactions positives de la part des gens. J’espère pouvoir aider d’autres personnes avec mon histoire. Ne baissez pas les bras et ne laissez pas la peur se mettre en travers de votre vie”, conclut Femke.