Photo d'illustration
Plein écran
Photo d'illustration © Photonews

Arnaque à l’aide familiale: le CPAS de Charleroi avertit ses bénéficiaires

À la fin du mois de novembre 2019, un faux pompier s’est présenté au domicile d’un citoyen châtelletain. L’individu circulait en uniforme et faisait du porte-à-porte pour récolter des fonds. En réalité, il ne faisait pas partie de l’Amicale des Pompiers de Châtelet. Malheureusement, un phénomène similaire vient de se dérouler à Charleroi.

Une dame s’est introduite chez un des bénéficiaires du Centre Publique d’Action Sociale (CPAS) de Charleroi mardi matin. Elle a déclaré qu’elle était une aide familiale envoyée par le Service d’Aide et Soins à domicile de l’administration publique. Ce qui était complètement faux!

Le bénéficiaire l’a laissé entrer car il pensait qu’elle était nouvelle. Mais il a vite compris à qui il avait à faire quand il l’a vu ouvrir les tiroirs et qu’elle ne faisait pas les tâches habituellement prévues. Il a heureusement pu éloigner l’intruse en lui demandant de partir. Ce qu’elle a fait sans broncher.

Signes distinctifs

Le porte-parole du CPAS carolo, Didier Neirynck, appelle à la vigilance: “Toutes nos aides familiales sont habillées d’un tablier distinctif et disposent de badges avec leurs noms et leurs photos. Si ce n’est pas le cas, il est conseillé de ne pas accepter leurs services. Nos bénéficiaires peuvent également nous appeler en cas de doute.”

L’auteure des faits était une personne assez jeune: “J’imagine qu’elle habite dans le même quartier que sa proie car elle savait que celle-ci recevait une aide à domicile.” 

La victime de cette tentative de vol par ruse était une personne âgée. Les faits se sont déroulés à Charleroi même. Une plainte a été déposée auprès de la police locale. Pour l’instant, cette arnaque demeure un cas isolé.

  1. Macabre découverte dans une maison en France: la piste du drame familial privilégiée

    Macabre découverte dans une maison en France: la piste du drame familial privilé­giée

    Trois corps sans vie ont été découverts dans une maison de Saint-Paul-lès-Dax, en France. Les victimes sont deux quinquagénaires et leur fils, elles ont été tuées à l’arme de chasse. Selon France Bleu, le couple était séparé et l’hypothèse du drame familial est envisagée. “C’est la piste privilégiée mais ce n’est pas la piste exclusive, nous n’en sommes qu’au tout début des investigations” précise Rodolphe Jarry, procureur de Dax, à nos confrères. Le père aurait tué son ex-femme et son fils avant de retourner l’arme contre lui.