Plein écran
© Photo News

Arnaque par téléphone dans la région de Courcelles et de Fontaine-l'Évêque

Les arnaques peuvent revêtir plusieurs formes de nos jours. Dernièrement, nous vous avons relaté qu’une femme s’était introduite chez un des bénéficiaires du Centre Publique d’Action Sociale (CPAS) à Charleroi. Elle s’était fait passer pour une aide familiale. Ce qui était faux. Aujourd’hui, une arnaque par téléphone apparaît dans la région de Courcelles et de Fontaine-l'Évêque.

Un citoyen a signalé à la Zone de Police des Trieux (Courcelles-Fontaine-l’Evêque) qu’il avait été victime d’une arnaque par téléphone. C’est ce que la commune de Courcelles a publié sur sa page Facebook. Et au vu des réactions suscitées, il n’y a pas eu qu'une victime dans la région. 

Stratagème

Le stratagème du ou des malfrats est ficelé comme suit. Tout d’abord, il(s) contacte(nt) la victime et déclare(nt) être mandaté(s) ou appartenir à un organisme tel que la Commission Européenne.

Il(s) l’informe(nt) qu’elle a été sujette à du harcèlement téléphonique par une société commerciale et que celle-ci a été condamnée par le Tribunal à vous verser une indemnité.

Pour pouvoir bénéficier de ce dédommagement (fictif), le ou les personnes mal intentionnée(s) demande ensuite au badaud d’introduire sa carte de banque dans le lecteur Digipass et de communiquer ses données bancaires. Ensuite, le tour est joué et au lieu de recevoir l’indemnité, la cible des arnaqueurs verra son compte bancaire débité.

Rappel

La police des Trieux rappelle qu’il ne faut jamais communiquer ses données bancaires. C’est également l’une des recommandations continues des différentes institutions bancaires.

Conseils

La Zone de Police des Trieux donne deux conseils pour faire face à ce genre de délits:

• Si vous pensez être victime d’une arnaque, raccrochez immédiatement et informez-en votre zone de police!
• N’hésitez pas à informer également votre entourage afin de prévenir ce genre d’escroquerie!

  1. Une ambulance néerlandaise transportant une patiente bloquée à un péage belge: “Vous devez payer comme tout le monde”

    Une ambulance néerlandai­se transpor­tant une patiente bloquée à un péage belge: “Vous devez payer comme tout le monde”

    Deux ambulanciers néerlandais ont vécu une mauvaise expérience samedi soir à l’entrée du tunnel payant de Liefkenshoek, à Anvers. Leur véhicule médical, qui transportait un patient atteint du coronavirus, s’est vu refuser l’accès. Malgré l’urgence, ils n’ont pas été autorisés à passer sans s’acquitter au préalable d’une somme de 6 euros. Surréaliste.