Plein écran
Rue Jean Dubrucq, à Molenbeek-Saint-Jean © Google Maps

Autopsie ordonnée pour le corps retrouvé samedi rue Jean Dubrucq à Molenbeek

Le parquet de Bruxelles a ordonné une autopsie du corps retrouvé samedi dans la rue Jean Dubrucq à Molenbeek-Saint-Jean, a-t-il indiqué mardi. Une information judiciaire a été ouverte au sujet de ce décès. L'identité de la victime et les causes de la mort sont actuellement toujours inconnues.

“Une autopsie a été ordonnée pour déterminer l'identité de la personne et les circonstances du décès", a expliqué mardi Stéphanie Lagasse, porte-parole du parquet de Bruxelles.

Intervention rue Jean Dubrucq

Samedi, plusieurs patrouilles de la zone de police Bruxelles-Ouest sont intervenues rue Jean Dubrucq, à Molenbeek-Saint-Jean, après la découverte d'un cadavre à cet endroit.

Le parquet de Bruxelles a ensuite confirmé lundi qu'une personne décédée avait été retrouvée dans cette rue. "Le laboratoire de la police fédérale et le médecin légiste ont été requis sur place par le parquet. Le dossier est à l'information", avait-il précisé. 

  1. Nivelles: ils voulaient boire un dernier verre et ont sauvé une famille entière

    Nivelles: ils voulaient boire un dernier verre et ont sauvé une famille entière

    Le tribunal correctionnel du Brabant wallon a condamné, mercredi, Florian C., un Nivellois né en 1982, à trente mois d'emprisonnement assortis d'un sursis. L'homme était poursuivi pour avoir tenté de mettre le feu à un café de la Grand-Place, le 19 mai 2018. Il logeait avec sa famille à l'étage de l'établissement et à la suite d'un différend avec sa compagne qui n'était pas sur place, il avait répandu de l'essence au rez-de-chaussée. Trois enfants dormaient à l'étage. L'intervention de fêtards, à la recherche d’un dernier verre, a permis d'éviter le drame.
  2. Perpétuité pour l'assassin d'une jeune touriste belge au Canada

    Perpétuité pour l'assassin d'une jeune touriste belge au Canada

    Sean McKenzie, un Canadien de 27 ans, a été condamné mardi à la prison à vie pour le viol et l'assassinat d’Amélie Sakkalis, une touriste belge de 28 ans, sauvagement tuée à l'été 2018 en Colombie britannique, rapporte le Vancouver Sun. L'homme, qui a reconnu les faits, est libérable à partir de 2042 mais restera vraisemblablement plus longtemps derrière les barreaux, celui-ci n'ayant jamais expliqué son geste.