Plein écran
Une jeune fille a été violemment projetée au soleil par un policier. © Capture d'écran

Bavure policière place Ste-Catherine? La police ouvre une enquête interne

 La police bruxelloise a ouvert une enquête interne à la suite d'une intervention survenue jeudi soir sur la place Sainte-Catherine, selon une information de la VRT confirmée par la police de Bruxelles. Une patrouille avait, en effet, été envoyée sur place pour régler un tapage nocturne ; deux policiers avaient été blessés lors de l'opération. Mais des films circulant sur les médias sociaux montreraient que la police a également agi de manière "assez dure".

Les faits se sont produits peu avant 02h00 vendredi matin. Une patrouille a été envoyée pour tapage nocturne dans le quartier de la place Sainte-Catherine. À son arrivée, elle a essuyé des jets de projectiles. Deux policiers de la zone Bruxelles-Ixelles ont été blessés lors de l'intervention.

Pour le bourgmestre de la Ville de Bruxelles, Philippe Close, il est "inacceptable" que des policiers soient l'objet de jets de projectiles. M. Close a d'ailleurs tenu à apporter vendredi son soutien aux policiers blessés. Il a demandé au corps de police de tout mettre en œuvre pour retrouver les auteurs le plus rapidement possible. Dans l'attente, le bourgmestre de la Ville de Bruxelles a décidé de porter plainte contre X. 

Toutefois, depuis quelques jours, des images de policiers molestant des jeunes circulent sur les médias sociaux: on y voit des jeunes filles poussées à terre, un garçon crier qu'il ne peut pas respirer car un policier l'écrase avec son genou. Il est aussi fait usage d'un spray au poivre. La police de Bruxelles a ouvert une enquête interne sur ces faits.

  1. Un éleveur meurt en sauvant ses veaux pris dans un incendie

    Un éleveur meurt en sauvant ses veaux pris dans un incendie

    Un drame vient de frapper la commune de Wavre-Sainte-Catherine, en province d’Anvers. Koen Schoeters, un éleveur et propriétaire, a péri ce matin dans l’incendie de l’un de ses hangars. Un feu probablement parti de bottes de foin mettait en péril son élevage, et l’homme cherchait à sauver quelques veaux lorsque la construction s’est partiellement effondrée sur lui. La victime a été brûlée et heurtée par des débris de mur.