Plein écran
Mieux vaut prévenir que guérir © ZP Montgomery

Ces signes qui indiquent que vous pourriez être la cible d'un cambriolage

La police de la zone Montgomery met en garde contre un procédé utilisé par les cambrioleurs et conseille sur la meilleure façon de réagir.

“Ces derniers jours, des habitants des communes de notre zone de police nous ont informé avoir constaté un morceau de papier collant transparent collé sur leur porte de rue. Il est placé à la fois sur la porte et le chambranle, à une hauteur qui varie d’un cas à l’autre”, a écrit jeudi la zone Montgomery sur Facebook, précisant que des variantes avec cure-dents ou morceau de plastique existent aussi.

Signe d’absence

“Il est fort probable que ce procédé a pour but de vérifier si la maison est inoccupée, ce qui pourrait faciliter un cambriolage futur. Si un papier collant est, par exemple, placé le lundi et est toujours en place le mercredi, c’est peut-être une indication pour le voleur potentiel de l’absence des occupants de la maison”, poursuit la police bruxelloise.

Établir une description

Les policiers recommandent d’enlever le papier collant -ou autre objet- et de prévenir la police par téléphone. Si la présence du malfaiteur préparant son coup est constatée, il convient d’appeler aussitôt soit le dispatching zonal, soit le 101. Il est conseillé d’observer la personne et son véhicule en attendant l’arrivée des agents afin de pouvoir dresser une description.

Marques de craie

La zone Montgomery a aussi publié mardi sur son site internet les signes laissés par les “éclaireurs” (sur un chambranle ou un trottoir, par exemple) pour renseigner les futurs cambrioleurs au sujet des habitations. Dans un tel cas de figure, la police conseille aux citoyens de photographier le symbole repéré et de lui transmettre le cliché.

Plein écran
Les signes des cambrioleurs © ZP Montgomery
  1. Deux frères se crashent en Porsche: “Il aimait rouler vite mais connaissait sa voiture par cœur”

    Deux frères se crashent en Porsche: “Il aimait rouler vite mais connais­sait sa voiture par cœur”

    Alors que la commune de Wijnegem (province d’Anvers) vient d’obtenir la promesse de voir installer un dispositif de contrôle de trajet sur la “route de la mort”, deux frères y ont été victimes d'un crash d’une extrême violence ce vendredi. La Porsche 911 turbo de Pedro, 44 ans, et Gaby, 39 ans, a été littéralement sectionnée lors de l’impact contre un arbre. L’aîné lutte pour sa vie sur son lit d’hôpital tandis que le cadet a été tué sur le coup. Ensemble, ils avaient une affaire de voiture de luxe d’occasion. “Oui, ils aimaient les voitures puissantes, mais ils les connaissaient de A à Z”.