Plein écran
© ABC News

Cet Américain sauve ses trois neveux d'une maison en flammes: “Je préfère être brûlé plutôt que ma nièce”

Un Américain de 20 ans a sauvé ses trois neveux d'une maison en flammes. Le jeune homme s’est retrouvé brûlé au troisième degré au visage, aux bras et au dos.

Derrick Byrd est devenu un héros aux Etats-Unis. Ce lundi, il a livré un témoignage poignant à ABC News. Recouvert par des bandages sur son lit d’hôpital, il raconte qu'il a traversé les flammes dans la maison familiale qui abrite trois générations à Aberdeen dans l’Etat de Washington. Il a fait ce geste héroïque pour sauver de la mort ses trois neveux âgés de 3, 6 et 8 ans.

“Même si je savais que j’allais être brûlé, je suis allé récupérer Junior et Rory et je les ai fait sortir par la fenêtre du deuxième étage”, explique-t-il. Après avoir récupéré les deux premiers enfants, il s’enfonce dans les flammes pour récupérer Mercedes, trop effrayée pour sauter de la fenêtre. “Je l’entendais crier mon nom. J’ai traversé les flammes, je les sentais me brûler. J’ai pris Mercedes avec moi, j’ai enlevé mon t-shirt pour le mettre autour de son visage afin qu’elle ne respire par les fumées”, confie-t-il.

Transportés par hélicoptère à l’hôpital, Mercedes et son frère Rory sont brûlés au deuxième et troisième degré, tout comme Derrick. Le jeune homme assure qu’il se “fout des blessures”. “Je préfère être brûlé plutôt que ma petite nièce. Elle est jeune, elle a encore toute la vie devant elle. Si c’était à refaire, je n’hésiterais pas”, conclut-il.

  1. Il met en scène le suicide de sa femme, qui l’incrimine in extremis
    Mise à jour

    Il met en scène le suicide de sa femme, qui l’incrimine in extremis

    “Elle s’est coupé les veines”, a crié Ken M. en “panique” à son père. En réalité, le quadragénaire d’Aarschot venait de trancher les veines de son épouse à l’un des poignets et à la forcer à écrire une lettre d’adieux. Il l’a alors laissée se vider de son sang en espérant que tous pensent qu’elle avait mis fin à ses jours, mais la victime est parvenue in extremis à contacter les secours: “C’était mon mari”, a-t-elle eu le temps de leur dire. L’homme qui comparaissait libre a écopé de dix ans de prison ce matin, au tribunal de Louvain. Le juge a ordonné son incarcération immédiate.