Le commissariat de la place Liedts après les émeutes.
Plein écran
Le commissariat de la place Liedts après les émeutes. © Photo News

Commissariat incendié à Schaerbeek: les quatre suspects ont été libérés

mise à jourLes deux majeurs suspectés de faits d’incendie volontaire sur le commissariat près de la place Liedts à Schaerbeek mercredi ont été relaxés, faute de preuves suffisantes à leur encontre à ce stade de l'enquête, a indiqué vendredi le parquet de Bruxelles. Un troisième suspect mineur a été libéré sous conditions après audition par le juge d’instruction. Le sort du 4e suspect privé de liberté pour ces mêmes faits, mineur lui aussi, relève de la compétence du parquet de Verviers. Il a également été relâché.

  1. Un resto ouvert jour et nuit depuis 32 ans doit fermer boutique: “Le gouvernement a échoué sur tous les plans”
    Gand

    Un resto ouvert jour et nuit depuis 32 ans doit fermer boutique: “Le gouverne­ment a échoué sur tous les plans”

    Le snack ‘t Hoekske, véritable institution gantoise, a définitivement fermé ses portes cette semaine après que sa propriétaire, An Devreese, a déclaré son entreprise en faillite. Les étudiants et noctambules gantois perdent là l’un des rares restaurants qui servait à manger jour et nuit, sept jours sur sept. Sans surprise, les restrictions sanitaires ont sonné le glas d’un snack déjà fragilisé par les nouveaux plans de circulation dans le quartier.
  2. Appelée pour une bagarre, la police découvre une lockdown party

    Appelée pour une bagarre, la police découvre une lockdown party

    Vingt-neuf personnes ont été verbalisées lors d’une lockdown party, durant la nuit de vendredi à samedi, dans un bar à chicha situé route de Mons à Marchienne-au-Pont, a indiqué samedi le parquet de Charleroi. La police locale était intervenue sur place pour une bagarre avec deux personnes légèrement blessées aux jambes. C’est en recherchant les autres protagonistes de l’altercation qu’elle a découvert la fête illégale.
  3. Heurts à Bruxelles: quinze policiers blessés, dont quatre hospitalisés et trois sous le choc
    mise à jour

    Heurts à Bruxelles: quinze policiers blessés, dont quatre hospita­lisés et trois sous le choc

    En plus des 4 policiers transportés à l’hôpital durant les troubles, 11 policiers ont signalé avoir été blessés en fin d’intervention et 3 agents qui étaient dans le commissariat incendié près de la place Liedts sont en état de choc, a indiqué jeudi une porte-parole de la police de Bruxelles-Nord (Schaerbeek, Saint-Josse-ten-Noode et Evere) en rapport avec les heurts qui ont suivi la manifestation pour Ibrahima, le jeune de 23 ans décédé à la suite d’une interpellation samedi soir. Pour le manifestant blessé lors des heurts de la place Liedts et transporté à l’hôpital, ses blessures n’ont pas été précisées, mais ses jours ne sont pas en danger.
  4. La policière rouée de coups lors des émeutes à Bruxelles témoigne: “Cela aurait pu me coûter la vie”

    La policière rouée de coups lors des émeutes à Bruxelles témoigne: “Cela aurait pu me coûter la vie”

    Les images diffusées sur les réseaux sociaux étaient d’une violence inouïe (à voir ci-dessous dès le début de la vidéo). Une policière de la réserve fédérale âgée 37 ans, Kelly, a été rouée de coups par des émeutiers lors de débordements survenus en marge de la manifestation en hommage au jeune Ibrahima, décédé après son interpellation. La jeune femme originaire de Lanaken, dans le Limbourg, a dû être hospitalisée. Elle présentait des symptômes de paralysie. Heureusement, elle se remet bien. “Cela aurait pu me coûter la vie. Mes collègues et un homme marocain sont intervenus pour me sauver”.
  1. Menacée de devoir quitter un magasin, une cliente utilise sa culotte pour en faire un masque
    Play

    Menacée de devoir quitter un magasin, une cliente utilise sa culotte pour en faire un masque

    27 février
  2. «Luca», le nouveau film d'animation Pixar
    Play

    «Luca», le nouveau film d'animati­on Pixar

    27 février