Condamné à 4 ans de prison pour harcèlement et enlèvement d'un bébé de 3 mois

Un Fléronnais âgé de 27 ans a été condamné mardi par la cour d'appel de Liège à une peine de 4 ans de prison après avoir commis des faits de harcèlement, de destruction et d'enlèvement d'un bébé âgé de 3 mois. Le prévenu avait commis les faits alors qu'il était évadé et qu'il nourrissait une très grande jalousie à l'égard de son ex-compagne.

Plein écran
Illustration. © Photo News

Les faits reprochés au prévenu s'étaient déroulés dans le contexte d'une séparation difficile et d'une jalousie amoureuse. Cet homme qui avait déjà été condamné pour des faits violents n'avait pas supporté la séparation de son ex-compagne. Alors qu'il était incarcéré, il avait commis en mai 2016 des faits de harcèlement téléphonique à l'égard de son ex-compagne depuis sa cellule de prison.

Le 21 juin 2016, alors qu'il avait été extrait de prison dans le cadre de l'enquête relative à un autre dossier, il avait utilisé le prétexte de saluer ses enfants pour fausser compagnie aux deux inspecteurs de police de Fléron chargés de sa surveillance.

Durant sa période d'évasion d'une quinzaine de jours, il avait commis des faits de coups, de vol avec violences, de harcèlement téléphonique, de menaces et d'incendie volontaire à l'égard de son ex-compagne et de l'entourage de cette dernière. Le prévenu avait également commis l'enlèvement de son propre fils, un bébé âgé de 3 mois, après avoir menacé son ex-compagne de s'en prendre à ses enfants. Il avait également commis en juillet 2018 des faits de vols, de destruction de véhicules, de rébellion et de harcèlement à l'égard de sa nouvelle compagne.
Le prévenu, déjà condamné à des peines de 40 mois et 2 ans de prison pour des faits violents, a été condamné en état de récidive légale à une peine de 4 ans de prison ferme. 

  1. Le permis du camionneur qui a renversé Celio retiré, le message poignant de l’école
    Play

    Le permis du camionneur qui a renversé Celio retiré, le message poignant de l’école

    Après la mort de Celio, 11 ans, mortellement renversé par un camion sur le chemin de l’école à Alost, le permis du chauffeur lui a été retiré pour quinze jours, confirme le parquet de Flandre orientale. Cela ne met pas en cause le conducteur de poids-lourds pour autant, car la mesure est automatique en cas d’accident mortel. Le conducteur n’était pas sous influence lors de l’accident mais, sous le choc, il a dû être pris en charge.