Plein écran
Cédric V.R. © rv

Condamné pour avoir tué son fils, il doit répondre de tentative de meurtre sur sa fille de 3 mois

Cédric V.R., 37 ans, doit répondre devant la justice de tentative de meurtre sur sa petite fille de 3 mois en novembre 2018 à Koekelberg. Ne supportant plus les pleurs de l’enfant, il l’a jetée par terre provoquant deux fractures crâniennes et un hématome cérébral. Il y a une dizaine d’années, l’homme avait déjà été condamné à neuf ans d’emprisonnement pour avoir tué son fils de 6 mois car il l’empêchait de jouer à un jeu sur l’ordinateur. 

Sandrine, 25 ans, la mère de la petite Zoé et ex-compagne du prévenu, témoigne dans les colonnes de Het Laatste Nieuw. Le soir des faits, un dimanche, Sandrine se rend à un anniversaire et laisse la fillette de 3 mois dans les bras de son papa. “C’était la première fois que je quittais la maison aussi longtemps”, se souvient la jeune femme. “Cédric s’était déjà occupé du bébé tout seul. J’étais déjà allé au théâtre ou à un dîner pendant quelques heures. Je savais qu’il se sentait parfois un peu anxieux avec l’enfant. Mais que les choses pourraient aussi mal tourner?”, s’interroge encore la maman, qui ignorait tout du passé de son compagnon. “J’ignorais même l'existence de Lyam”, précise-t-elle.

Une fois rentrée à la maison, Sandrine remarque que quelque chose ne va pas et appelle une ambulance. Après avoir réveillé sa fille aînée de quatre ans, Lilly Rose, le fruit d’une précédente union, la mère s’engouffre dans l’ambulance avec ses enfants. “Zoé est tombée lorsque je la tenais dans mes bras”, se justifie le père, qui dit vouloir suivre l’ambulance à vélo. Au lieu de ça, Cédric V.R. se rend au commissariat et avoue les faits. Il est alors plus de 4 heures du matin.

Plein écran
Sandrine et la petite Zoé, un an. © Joel Hoylaerts / Photo News

La petite Zoé se porte bien

“Je n’ai jamais pensé qu’il était un danger pour les enfants. Depuis que je le connais, c’était un père très gentil pour ma fille aînée, Lily Rose”, ajoute la mère de Zoé, qui a plusieurs fois rendu visite à Cédric V.R. en prison, dont une fois avec l’enfant. “Comprenez-moi bien: il mérite une punition sévère. Plus longue que les neuf ans qu’il a reçus pour la mort de Lyam. Parce que c’est la deuxième fois. Mais je pense aussi qu’il est encore plus important qu’il reçoive de l’aide pendant sa peine”, précise Sandrine.

Âgée aujourd’hui d’un an, la petite Zoé se porte bien, même si l’apparition de séquelles n’est pas exclue. “Elle a récemment commencé à aller à la crèche “, dit sa mère. “À chaque étape de son développement, nous devons attendre et voir. Aura-t-elle des difficultés d’apprentissage ? Du mal à parler? Si oui, elle aura le droit de lui demander un jour pourquoi il l’a jetée à terre. Et il devra lui répondre honnêtement.”

Le procès de Cédric V.R. débute ce vendredi devant le tribunal correctionnel de Bruxelles.

  1. Accusé d’avoir assassiné ses deux enfants, Eddy Michel passe aux aveux: “Horrible et irrécupérable”
    Mise à jour

    Accusé d’avoir assassiné ses deux enfants, Eddy Michel passe aux aveux: “Horrible et irrécupéra­ble”

    Eddy Michel, accusé d'avoir commis les assassinats de ses deux enfants, a reconnu lundi après-midi lors de son interrogatoire devant la cour d'assises de Liège avoir tué ses deux enfants, Timothé (4 ans) et Jules (6 ans). Il a affirmé qu'il n'était pas lui-même lors des faits et il a soutenu qu'il ne se souvenait pas de tous les gestes posés. Il a contesté avoir prémédité la mort de ses enfants.
  2. Rossées après le tennis ou pour apprendre le vélo: un père abusif encourt 18 mois de prison

    Rossées après le tennis ou pour apprendre le vélo: un père abusif encourt 18 mois de prison

    “J’ai peut-être été un papa un peu trop sévère”, a concédé B.D. devant son juge à Termonde ce lundi. Le père de famille de 42 ans de Saint-Gilles-Waes (Flandre Orientale) a tenté de nuancer les faits de maltraitances familiales qui lui sont reprochés. Le dossier à charge est pourtant lourd. Durant des années, l’homme aurait littéralement terrorisé ses filles nées en 2008 et 2012. Les petites filles auraient régulièrement reçu des coups de poing et de pied, tout comme leur mère. Le prévenu encourt une peine de 18 mois de prison.
  3. Un illusionniste et sa compagne disparaissent en mer du Nord: les recherches abandonnées

    Un illusion­nis­te et sa compagne disparais­sent en mer du Nord: les recherches abandon­nées

    Deux plongeurs belges ont disparu dimanche midi en mer du Nord. Le couple de Flamands avait plongé à la recherche de l’épave d'un navire lorsque sa trace a été perdue. Il s’agit d’un illusionniste de 53 ans, Kurt Huberecht, et de sa compagne de 36 ans, Nathalie Fiers. Les plongeurs qui les accompagnaient ont tout tenté pour les retrouver, en vain. Les secours ont aussitôt été avertis et un hélicoptère a ratissé la zone située entre les eaux françaises et belges mais l’arrêt des recherches a été décidé vers midi ce lundi: “Il faut être réaliste, les chances de survie sont trop minces”.