Plein écran
Capture d'écran © RTL info

Condamnée à une peine de 8 ans pour l’assassinat de son mari, Mireille De Lauw a été... refoulée à l’entrée de la prison

BruxellesCondamnée à huit ans de prison pour l’assassinat de son mari, Mireille De Lauw a été refoulée à l’entrée de l’établissement pénitentiaire. 

Cette affaire avait suscité un élan de compassion rare en Belgique. Mireille De Lauw avait en effet toujours affirmé avoir tué son mari en 2013 car elle craignait pour sa vie et le bien-être de sa fille. Elle avait décrit tout au long du procès les violences physiques subies au quotidien, pendant 25 ans de mariage, “la peur de mourir” et l’angoisse de voir son enfant emmenée en Albanie, “pour être mariée”. 

La justice ne lui a pas donné raison et l’a condamnée à 8 ans de prison. L’ultime recours auprès du Roi n’a pas abouti. Dernier rebondissement: quand Mireille s’est présentée à la prison de Berkendael ce lundi après-midi, elle a été refoulée en raison d'une erreur administrative sur son billet d’écrou. La date n’était pas indiquée...

Rappel des faits

Entre le 23 et le 24 août 2013, l’accusée avait administré des somnifères à son époux, à son insu, avant de tenter de l’étouffer. Elle l’avait ensuite poignardé à de multiples reprises. Lors de son interrogatoire devant la cour d’assises de Bruxelles, elle avait justifié son acte: “C’était lui ou moi”. 

  1. “Tu crois que papa est sur une île?”: après la disparition d'un couple de plongeurs, le fils espère encore

    “Tu crois que papa est sur une île?”: après la dispariti­on d'un couple de plongeurs, le fils espère encore

    Deux plongeurs belges ont disparu le 15 septembre dernier en mer du Nord. Le prestidigitateur Kurt Huberecht (53 ans) et sa compagne Nathalie Fiers (36 ans) avaient plongé en quête de l’épave d’un navire lorsque leur trace avait été perdue. Trois mois plus tard, les recherches pour retrouver ce couple de Flamands ont été définitivement arrêtées. “Même si nous comprenons cette décision, c’est quand même très difficile”, a confié la mère de Kurt à nos confrères de Het Laatste Nieuws. “Nous nous accrochons à cette étincelle d’espoir que leurs corps remonteront encore à la surface”.