Plein écran
Illustration © getty

Coup de feu à Gosselies: l’individu a été relâché

Les susceptibilités de certains sont parfois à fleur de peau. On a tristement pu le remarquer lors du décès de Jean-Yves Wargnies à Marchienne-au-Pont. Son voisin n’a pas supporté les bruits des travaux qu’il avait entamés sur sa toiture. Il a été abattu. Mardi soir, un fait similaire a eu lieu à Gosselies (Charleroi). Avec heureusement, des conséquences moins désastreuses.

Un coup de feu a été tiré en l’air mardi soir au Faubourg de Gosselies. En cause: un conflit entre une automobiliste et un propriétaire d’un garage. Placé en détention dans un premier temps, l’auteur du coup de feu a été relâché. C’est ce que nous a confirmé la Procureure du Roi de Division à Charleroi, Sandrine Vairon.

Le Parquet doit maintenant décider de son sort. Des armes ont été retrouvées chez lui, mais elles étaient détenues légalement. Elles ont tout de même été confisquées par les services de police carolorégiens.

Peur

Selon ses dires, le propriétaire du garage a alors sorti une arme par peur. Il a ensuite fait feu en direction du ciel pour disperser plusieurs individus qui tambourinaient à sa porte pour lui demander des comptes. Des menaces auraient été proférées. Le riverain se serait senti menacé.

Les individus sont des membres de la famille de la conductrice. Celle-ci était allée les chercher après s’être disputé avec le détenteur du garage. Ce dernier lui avait demandé de partir car il en avait marre que les gens se stationnent continuellement devant son emplacement. Elle n’a évidemment pas obéi à ses injonctions.