Plein écran
Photo d'illustration. © getty

Des faux policiers volent 275.000 euros en espèces et lingots d'or à une octogénaire

Une octogénaire s’est fait piéger par un faux plombier puis par deux faux policiers dans sa maison de Saint-Maur-des-Fossés, près de Paris. Les malfaiteurs lui ont dérobé la somme de 275.000 euros, selon les informations de BFM Paris. 

Les faits se sont déroulés ce dimanche après-midi. Une femme décide de sortir de son habitation, car elle remarque un individu posté devant sa porte. Il se présente comme un employé de Véolia, un service de gestion des eaux, venu vérifier l’état de la plomberie suite à une canalisation qui aurait cédé à proximité. L’octogénaire le croit et le laisse rentrer chez elle. 

Quelques instants après le départ du faux plombier, deux autres hommes, se présentant comme des policiers, débarquent chez la vieille dame. Ils expliquent qu'ils sont à la recherche d’un faux employé qui aurait commis des vols dans le quartier. Ils proposent à leur victime de fouiller la maison pour vérifier que rien n’a été dérobé. L’octogénaire accepte et dévoile où se trouve son argent en espèces, soit environ 50.000 euros.

Après plusieurs minutes, elle commence à avoir des doutes sur la véritable identité de ces individus. Elle décide alors d’appeler sa fille. Mais, remarquant cela, les malfaiteurs révèlent ne pas être de la police. Ils menacent la femme âgée qui désigne une cloison où se trouvent cinq lingots d’or d’une valeur de 45.000 euros chacun. 

Les faux policiers s’emparent du butin d'une valeur totale de 275.000 euros et s’évaporent dans la nature. Une enquête a été ouverte par les autorités. 

  1. Enquête sur une gorgée de vin fatale: de la drogue insérée dans une bouteille encore fermée

    Enquête sur une gorgée de vin fatale: de la drogue insérée dans une bouteille encore fermée

    Le parquet d’Anvers mène une enquête après le décès suspect d'une femme de 41 ans à Puurs-Sint-Amands fin 2019. La quadragénaire a succombé après avoir bu une simple gorgée d'un verre de vin “RED Merlot Cabernet Sauvignon 2016" de la marque Black&Bianco. La bouteille aurait été manipulée et une dose mortelle de MDMA (amphétamines) aurait été ajoutée dans le liquide. Le parquet avertit tout détenteur d’une bouteille similaire d'un risque potentiel et indique qu’il convient de prévenir la police si le bouchon d'une de ces bouteilles semble avoir été manipulé.