Plein écran
© BELGA

Deux signalements d'attentat à la pudeur lors de Kamping Kitsch à Courtrai

Deux cas d'attentat à la pudeur ont été rapportés durant le festival Kamping Kitsch, qui se déroulait samedi à Courtrai, indique la police.

Il y a deux ans, de nombreuses plaintes pour attouchements avaient été signalées, à la suite de quoi les organisateurs ont mis sur pied, en collaboration avec la police, un point de signalement sur place. 

Une femme s'est vu pincer les fesses et a eu le réflexe de prendre une photo de l'auteur du geste, de sorte que les policiers ont pu l'identifier. Un PV a été dressé. 

Le deuxième signalement concerne un homme qui a tenté de déshabiller une femme pour prendre une photo de sa poitrine. Il a également été retrouvé par la police. 

Un autre procès-verbal a été dressé pour exhibitionnisme. Deux acteurs de porno ont en effet profité de l'événement pour tourner un film en coulisses... mais à la vue de tous. "Nos équipes sont immédiatement intervenues", précise la police.

Au total, 1.300 personnes ont été contrôlées, dont 44 étaient en possession de drogue. Elles ont été exclues du festival. Une plus grande quantité a été découverte chez un des festivaliers, ce qui lui a valu un PV. Cinq autres ont fait l'objet d'une arrestation administrative pour ivresse sur la voie publique. 

  1. Les enfants n'avaient pas reçu les chewing-gums d'un prédateur mais... les avaient volés
    Mont-sur-Marchienne

    Les enfants n'avaient pas reçu les che­wing-gums d'un prédateur mais... les avaient volés

    La thèse d'une tentative d'enlèvement sur deux jeunes enfants vendredi dernier en milieu d'après-midi à Mont-sur-Marchienne a été officiellement écartée, selon le parquet de Charleroi. Sudpresse rapportait samedi dernier une telle tentative, des faits confirmés par la police locale. Le parquet de Charleroi avait émis des doutes. En réalité, les enfants ont volé des chewing-gums dans un magasin.