Plein écran
Mojito avait 3 ans (illustration) © thinkstock

Elle apprend dans l’avion qu’un bagagiste a mortellement laissé tomber son chat

Ce jeudi 15 août, une femme a vécu un cauchemar alors qu’elle partait vivre au Gabon avec son compagnon, ses enfants, son chien et ses deux chats. Au moment d’embarquer à l’aéroport de Roissy à Paris, Mojito, l’un des félins, a été renversé accidentellement par un bagagiste et est décédé sur le coup. 

Quelques minutes avant le décollage de son avion pour Libreville au Gabon, Laura confie ses animaux à la compagnie Air France. Comme les règles le veulent, les animaux doivent voyager en cage et en soute. Pris en charge par un bagagiste, les animaux sont acheminés vers l’avion par une entreprise sous-traitante. Mais c’est à ce moment que le drame se produit. Mojito, un petit chat roux de 3 ans, meurt suite à une maladresse d'un employé qui a laissé tomber la cage par terre. 

“C’est la première fois qu’ils voyageaient en avion. Je stressais à l’idée qu’il leur arrive quelque chose”, explique Laura, la propriétaire de l’animal décédé, au Parisien. Elle apprend la nouvelle lorsqu’elle s'installe dans l’avion. Air France évoque un “accident lors de son transfert par un prestataire de la compagnie”.

Air France exprime sa “compassion”

Durant les sept heures de vol, Laura vit un cauchemar. Mais elle tient à remercier le personnel d’Air France qui l’a soutenue. La compagnie aérienne a exprimé toute sa “compassion” pour les propriétaires du chat. Mais la cliente ne tient pas le même discours pour les bagagistes: “J’ai voulu récupérer la caisse, mais on m’a indiqué que ce n’était pas la peine. Cela donne une idée de la violence du choc”, raconte-t-elle. 

Laura a réclamé le remboursement du billet de Mojito. “Il faut vraiment que les compagnies réagissent. Les animaux doivent être traités comme des êtres vivants”, insiste-t-elle. Mojito a été pris en charge par le service du péril animalier de l’aéroport et ses cendres seront envoyées à sa propriétaire au Gabon.