Plein écran
Lors du procès, le juge a qualifié ce combat à mort de “médiéval.” © Getty Images

Elle organise un duel à mort entre son mari et son amant

LondresEn Angleterre, un triangle amoureux s’est terminé de façon dramatique, rapporte The Telegraph.

Asta Juskaus­kiene, 35 ans, s’est séparée de son mari, Giedruis Juskaus­kas, 42 ans, après avoir rencontré en ligne Mantas Kveda­ras, un jeune homme de 25 ans qui purgeait une peine de prison en Litua­nie. Tous les trois sont d’origine lituanienne.

Cela étant, l'ex-mari n'était pas vraiment disposé à laisser filer la mère de ses enfants, à qui il payait une pension alimentaire. Asta Juskaus­kiene a donc soumis l’idée de départager les deux prétendants en organisant un combat à mort, une fois son amant sorti de prison. Le vainqueur de cette joute médiévale gagnerait donc définitivement le coeur de la damoiselle.

Le quadragénaire et son jeune rival se sont donc affrontés en duel le 17 juin dernier dans une ruelle de Stratford, à Londres. Et c’est le jeune amant qui en est sorti vainqueur, après avoir planté pas moins de 35 coups de couteau dans le corps de Giedruis Juskaus­kas, qui n’a pas survécu.

Après cette rixe mortelle, Asta Juskaus­kiene a fait disparaître les preuves de son téléphone portable et a tenté s’enfuir avec son amant. Le couple de fugitifs a finalement été arrêté par la police. Mantas Kveda­ras a avoué le meurtre de son rival amoureux.

Leur procès est actuellement en cours. “Chacun à leur manière, les deux hommes estimaient qu’ils avaient un certain droit sur Asta Juskaus­kiene”, a déclaré le juge Hugh Davies qui a décrit la jeune femme comme une manipulatrice qui savait très bien comment les choses allaient se terminer.

La principale intéressée nie les faits de conspiration en vue d’assassiner.

  1. “Coup de balayette et coups de poing” d’un éducateur sur des enfants en classe de neige
    Play
    Interview

    “Coup de balayette et coups de poing” d’un éducateur sur des enfants en classe de neige

    Marcinelle en Montagne est une initiative appréciée dans la région de Charleroi. Elle permet aux élèves des écoles communales de Charleroi, des écoles libres et de la Fédération Wallonie-Bruxelles présentes sur l’entité de Charleroi de partir au Mont Blanc entre les mois de janvier et mars. Mais cette année, un sérieux incident vient entacher le bon déroulement des opérations.
  2. “Neuf mois après mon mariage, ma mère a eu un enfant avec mon mari”

    “Neuf mois après mon mariage, ma mère a eu un enfant avec mon mari”

    Don et trahison. Lauren Wall, 34 ans, a pu compter sur le soutien de sa maman qui a financé son mariage. Leurs rapports se sont pourtant détériorés quelques semaines plus tard à peine, lorsque la Londonienne s’est aperçue que sa mère entretenait une liaison avec son mari. Une aventure qui s’est rapidement soldée par une naissance et qui a débouché sur un nouveau mariage quelques années plus tard. “J’ai assisté à cette cérémonie. C’était irréel de voir ma mère épouser mon ex-mari”, confie-t-elle, une décennie plus tard.