Plein écran
Photo d'illustration. © Getty Images/iStockphoto

Enceinte, elle perd son bébé après une garde à vue

Ce mardi, une femme enceinte de deux mois a fait une fausse couche après une garde à vue, dans un commissariat de Paris. Une enquête a été ouverte après une plainte déposée et un policier a été suspendu. 

Le parquet de Paris a saisi l’Inspection générale de la police nationale pour “violences volontaires sur personne en état de grossesse, en réunion, par personne dépositaire de l’autorité publique”. L’histoire avait débuté dans la rue lorsqu’une femme est interpellée pour une agression d’un couple sur la voie publique. 

Arrivée au commissariat, elle refuse d’être placée en cellule lors de sa garde à vue et se débat. Des agents interviennent pour la maîtriser mais quelques minutes plus tard, elle se plaint de maux de ventre. 

Enceinte, elle est conduite à l’hôpital et fait une fausse couche. Après un dépôt de plainte, un policier a été suspendu à titre conservatoire “sans qu’à ce stade un lien de causalité puisse être établi entre la perte de l’enfant et une éventuelle faute”, précise la Préfecture de Police.