D.R.
Plein écran
© D.R.

Fusillade de Bressoux: quatre personnes ont été interpellées, mais elles nient les faits

Le 16 avril dernier, des terribles affrontements opposant de jeunes Kurdes et de jeunes Tchétchènes avaient éclaté avenue de Nancy, à Bressoux. La fusillade a coûté la vie d’Aslanbek, un père de famille de 39. Depuis les faits, l’enquête se poursuit et nous venons d’apprendre que plusieurs personnes avaient été interpellées ce lundi.

  1. Aslanbek, victime collatérale de la fusillade de Bressoux: “Il est allé sur place pour réconcilier les gens”

    Aslanbek, victime collatéra­le de la fusillade de Bressoux: “Il est allé sur place pour réconci­lier les gens”

    Vendredi dernier, le 16 avril, de terribles affrontements opposant des bandes rivales tchétchènes et kurdes ont eu lieu avenue de Nancy, à Bressoux. Un homme de 39 ans, père de famille, a été tué dans sa voiture alors qu’il était venu dans l’espoir d’apaiser les tensions. La communauté tchétchène rend un vibrant hommage à cet homme qui était pour certain “un modèle de notre peuple”.