Plein écran
Photo d'illustration © Getty Images

Giovannino, un bébé atteint d’une maladie rare, a été abandonné dans un hôpital italien

Né en août dernier dans un hôpital de Turin, le petit Giovannino a été abandonné par ses parents à la naissance. L’enfant, âgé de trois mois aujourd’hui, souffre d’une maladie génétique rare qui affecte la peau. Son cas émeut toute l’Italie, qui se mobilise massivement pour lui donner un avenir. De nombreux citoyens ont déjà proposé de l’adopter.

Giovannino est atteint d’ichtyose harlequin, une maladie chronique de la peau qui réduit considérablement l’espérance de vie. Elle se manifeste par un aspect épais et rêche mais également par la présence excessive de squames, pellicules de peau morte, qui se détachent en permanence. Le mot ichtyose est issu du grec (poisson) et traduit l’impression d’écailles qu’évoque la peau ichtyosique. Dans 95% des cas, les enfants nés avec l’ichtyose harlequin ne vivent que quelques mois.

“Nous espérons qu’il trouve vite une maison”

Depuis sa naissance, le nouveau-né est soigné aux soins intensifs dans l’hôpital Sant’Anna, à Turin. D’ici quelques semaines, il devra quitter l’établissement et il faudra donc lui trouver une famille d’accueil. Ses parents biologiques, qui se sont volatilisés à la naissance, sont toujours introuvables malgré les recherches.

“Je ne sais pas pourquoi ils l’ont abandonné. La seule chose qui est sûre, c’est que l’enfant a été abandonné”, témoigne l’une des infirmières qui s’occupe du bébé dans le journal La Stampa. “Tout ce que nous espérons, c’est qu’il puisse vite trouver une nouvelle maison (...) L’enfant est souriant et aime la musique”.

Une mobilisation massive

L’hôpital est à la recherche d’une famille pour s’occuper de lui. Depuis la révélation de l’affaire, de nombreuses personnes se sont mobilisées et ont proposé leur aide, selon les médias italiens. Les autorités italiennes étudient toutes les possibilités, y compris celle d’un accueil spécialisé. En tous les cas, l’enfant devra bénéficier d’un traitement permanent.

Aucun remède n’existe contre cette dermatose, appelée aussi “maladie du bébé harlequin”. Le seul traitement qui existe consiste à appliquer plusieurs fois par jour de la crème pour réduire les risques d’infection. Cette maladie se transmet de façon autosomique récessive, c’est-à-dire à cause d’un gène défectueux chez le père et la mère en même temps.

  1. La photo de l’arrestation des “amants diaboliques”, 23 ans après les faits

    La photo de l’arrestation des “amants diaboli­ques”, 23 ans après les faits

    Nous vous l’annoncions hier, les “amants diaboliques” Hilde Van Acker et Jean-Claude Lacote ont été arrêtés en Côte d’Ivoire après 23 ans de cavale. Le couple était recherché depuis 1996 dans le cadre d’une exécution commise au Coq et figurait depuis 2016 sur la liste des suspects les plus recherchés. Une photo policière montre l’ancien couple juste après son arrestation: “Nous attendions ce moment depuis 23 ans”, réagit Martin Van Steenbrugge, commissaire à la police fédérale et à la tête de la Fugitive Active Search Team (FAST).