BELGA
Plein écran
© BELGA

Hommage national à La Louvière aux victimes du drame de Strépy

Mise à jourDes centaines de personnes ont assisté samedi à la mi-journée à l’hommage national rendu aux victimes du drame de Strépy-Bracquegnies à La Louvière. Étaient présents pour l’occasion le Premier ministre Alexander De Croo, la ministre de l’Intérieur Annelies Verlinden, le ministre-président de la Wallonie Elio Di Rupo, et des représentants des autorités communales et de la Communauté urbaine du Centre.

  1. Les vols de voiture ont diminué de près de 20 pour cent : nos assurances sont-elles pour autant moins chères ?
    Independer

    Les vols de voiture ont diminué de près de 20 pour cent : nos assurances sont-el­les pour autant moins chères ?

    Le nombre de vols de voiture en Belgique est en baisse depuis un certain temps. Les chiffres de la police fédérale le prouvent. Au cours du premier semestre 2021, le nombre de voitures volées a diminué de 19,2 pour cent par rapport à l’année précédente. Cela veut-il dire que nous paierons moins pour notre assurance auto ? « Oui », affirme Serge Jacobs d’Ethias à Independer.be. « Mais il y a un grand mais. »
  2. La batterie domestique est-elle rentable? “La durée de vie n’excède généralement pas 15 ans”
    Livios

    La batterie domestique est-elle rentable? “La durée de vie n’excède générale­ment pas 15 ans”

    La hausse des prix de l’énergie a provoqué un rush sur les panneaux solaires. Lorsque vous demandez un devis, l’installateur ne manque pas de vous proposer de vous équiper, en plus des panneaux, d’une batterie domestique. Le surcoût de plusieurs milliers d’euros en vaut-il réellement la peine? Le site de la construction Livios apporte plus de clarté à la situation.
  3. L’avocat du conducteur de Strépy ne demande pas sa remise en liberté
    mise à jour

    L’avocat du conducteur de Strépy ne demande pas sa remise en liberté

    La chambre du conseil de Tournai a entendu vendredi à 9 heures Me Frank Discepoli, avocat de Paolo F., le conducteur de la voiture qui a percuté un groupe de gilles et leurs accompagnants lors du carnaval de Strépy-Bracquegnies dimanche dernier. La chambre du conseil doit se prononcer dans l’après-midi sur le maintien ou non de Paolo F. en détention. “Je n’ai pas demandé la remise en liberté de mon client. Notamment parce que c’est l’enterrement de plusieurs victimes et cette demande n’aurait pas été entendue et que l’enquête doit se poursuivre”, a souligné l’avocat à l’issue de l’audience.