Il aurait mis le feu à son appartement alors que le bâtiment était habité

Le parquet a requis mercredi devant le tribunal correctionnel de Liège une peine de deux ans de prison, éventuellement assortie d'un sursis probatoire, contre un Spadois âgé de 33 ans poursuivi pour avoir volontairement incendié un immeuble habité. Le prévenu est suspecté d'avoir voulu mettre fin à ses jours en mettant le feu et de ne pas avoir prévenu les pompiers malgré la présence d'autres personnes dormant dans l'habitation.

Plein écran
Illustration. © Getty Images

Les faits se sont produits le 8 janvier 2018 à Saint-Nicolas (Liège). En pleine nuit, le prévenu a déclenché l'incendie de l'appartement qu'il occupait dans un immeuble où habitaient et dormaient plusieurs autres personnes. Le prévenu, sous l'influence de médicaments et d'alcool, a préalablement menacé de mettre fin à ses jours, ce qui a entraîné une première intervention de police.

Après avoir déclenché l'incendie, le prévenu est sorti en rue et n'a pas alerté les pompiers. C'est un de ses amis, auquel il a téléphoné pour se vanter de son geste, qui a prévenu les pompiers sur la base de ses indications.

Malgré la présence de deux foyers d'incendie, le prévenu a affirmé qu'il n'avait pas voulu déclencher l'incendie. Il a soutenu devant le tribunal qu'il avait allumé une cigarette à l'aide d'un foyer au gaz et que le feu s'était propagé accidentellement.

Le parquet a soutenu la thèse de l'incendie volontaire en y ajoutant des préventions de non-assistance à personnes en danger et d'outrage. Le substitut a requis une peine de deux ans de prison sans s'opposer à un sursis probatoire.

La défense a contesté l'incendie volontaire et a sollicité l'acquittement. Subsidiairement, l'avocat a réclamé une peine de travail ou un sursis probatoire.
Le jugement sera prononcé le 19 février. 

  1. Les patrons de la Maison du Péket condamnés pour avoir exploité des dizaines d'étudiantes

    Les patrons de la Maison du Péket condamnés pour avoir exploité des dizaines d'étudian­tes

    Les frères Sorgic, propriétaires de la Maison du Péket de Liège, ont été condamnés lundi par le tribunal correctionnel de Liège à des peines de 18 mois de prison avec sursis et à d'importantes amendes pour des faits de fraude sociale dans le cadre de l'exploitation de plusieurs de leurs établissements à Liège. Près de 158 étudiantes avaient été sous-payées alors qu'elles travaillaient dans leurs établissements.
  2. Un car belge impliqué dans un accident avec un véhicule fantôme en Allemagne

    Un car belge impliqué dans un accident avec un véhicule fantôme en Allemagne

    Un car belge qui transportait 32 personnes a percuté un véhicule fantôme sur l'autoroute A1 près de la ville de Mayence, en Allemagne, dans la nuit de samedi à dimanche, rapporte la fédération du secteur FBAA. Le conducteur du véhicule a été tué, tandis que deux chauffeurs du car ont été grièvement blessés et transportés à l’hôpital à Mayence. Sept autres personnes ont été transportées dans des hôpitaux d'Alzey et de Bad Kreuznach avec des blessures mineures, tandis que certains passagers ont reçu des soins sur place.