Plein écran
Le garçon souffrait de douleurs abdominales sévères, deux mois après avoir inséré les balles. © Twitter

Il insère 31 billes dans son pénis, elles y restent bloquées pendant 70 jours

Un garçon de douze ans a coincé 31 billes magnétiques dans son pénis. Elles sont restées bloquées à l’intérieur de sa vessie durant plus de deux mois.

L’enfant a déclaré qu’il avait fait rentrer les billes pendant qu’il “explorait son anatomie”. Il a été transféré aux urgences deux mois plus tard, après avoir ressenti de graves douleurs abdominales. Ces billes de métal sont très populaires en Chine. Elles peuvent être empilées sous différentes formes. 

Des billes “difficile à récupérer”

L’urologue Wang Jun a dit que les pièces avaient été “très difficiles à récupérer” en raison de leurs propriétés magnétiques. “Les billes avaient tendance à glisser lorsqu’on essayait de les saisir ou bien elles se rassemblaient pour former une boule”.

Au début, les médecins n’ont pas tout de suite compris ce qui causait les douleurs abdominales du jeune patient. Le Docteur Wang a déclaré: “Nous avons pensé à un problème gastro-intestinal puis il a avoué qu’il avait inséré des Buckyballs dans son urètre, environ 70 jours plus tôt”. En fin de compte, les médecins ont dû remplir la vessie du garçon avec de l’air pour que la localisation et la recherche des Buckyballs soit plus facile et que l’on évite ainsi une chirurgie plus invasive. 

Le garçon, originaire de Wuhan, capitale de la province chinoise du Hubei, devrait se rétablir complètement.

  1. Deux SDF suspectés d’avoir tué quatre personnes à Evere, Schaerbeek et La Hulpe

    Deux SDF suspectés d’avoir tué quatre personnes à Evere, Schaerbeek et La Hulpe

    Dans le cadre d'enquêtes croisées des autorités judiciaires bruxelloises et brabançonnes, deux individus sans domicile fixe (SDF) sont suspectés du meurtre de quatre autres SDF, a-t-on appris mercredi auprès du parquet du Brabant wallon, confirmant une information du quotidien Het Laatste Nieuws. Les corps des victimes avaient été découverts fin 2018 et début 2019 à Evere, Schaerbeek et La Hulpe.
  2. Quatre ans de prison pour un coup de poing fatal
    Charleroi

    Quatre ans de prison pour un coup de poing fatal

    Le ministère public a requis mercredi devant le tribunal correctionnel de Charleroi une peine de 4 ans de prison à l'encontre d'A. B. L'homme, âgé de 24 ans, est poursuivi pour avoir porté un coup de poing ayant entrainé la mort d'Alper Top, le 21 juin 2015. Le 28 juin, à l'hôpital de Lodelinsart, la victime a succombé à ses blessures, provoquées par une chute mortelle à la suite du coup. Le prévenu conteste avoir frappé la victime.