Plein écran
Le garçon souffrait de douleurs abdominales sévères, deux mois après avoir inséré les balles. © Twitter

Il insère 31 billes dans son pénis, elles y restent bloquées pendant 70 jours

Un garçon de douze ans a coincé 31 billes magnétiques dans son pénis. Elles sont restées bloquées à l’intérieur de sa vessie durant plus de deux mois.

L’enfant a déclaré qu’il avait fait rentrer les billes pendant qu’il “explorait son anatomie”. Il a été transféré aux urgences deux mois plus tard, après avoir ressenti de graves douleurs abdominales. Ces billes de métal sont très populaires en Chine. Elles peuvent être empilées sous différentes formes. 

Des billes “difficile à récupérer”

L’urologue Wang Jun a dit que les pièces avaient été “très difficiles à récupérer” en raison de leurs propriétés magnétiques. “Les billes avaient tendance à glisser lorsqu’on essayait de les saisir ou bien elles se rassemblaient pour former une boule”.

Au début, les médecins n’ont pas tout de suite compris ce qui causait les douleurs abdominales du jeune patient. Le Docteur Wang a déclaré: “Nous avons pensé à un problème gastro-intestinal puis il a avoué qu’il avait inséré des Buckyballs dans son urètre, environ 70 jours plus tôt”. En fin de compte, les médecins ont dû remplir la vessie du garçon avec de l’air pour que la localisation et la recherche des Buckyballs soit plus facile et que l’on évite ainsi une chirurgie plus invasive. 

Le garçon, originaire de Wuhan, capitale de la province chinoise du Hubei, devrait se rétablir complètement.

  1. “Tu crois que papa est sur une île?”: après la disparition d'un couple de plongeurs, le fils espère encore

    “Tu crois que papa est sur une île?”: après la dispariti­on d'un couple de plongeurs, le fils espère encore

    Deux plongeurs belges ont disparu le 15 septembre dernier en mer du Nord. Le prestidigitateur Kurt Huberecht (53 ans) et sa compagne Nathalie Fiers (36 ans) avaient plongé en quête de l’épave d’un navire lorsque leur trace avait été perdue. Trois mois plus tard, les recherches pour retrouver ce couple de Flamands ont été définitivement arrêtées. “Même si nous comprenons cette décision, c’est quand même très difficile”, a confié la mère de Kurt à nos confrères de Het Laatste Nieuws. “Nous nous accrochons à cette étincelle d’espoir que leurs corps remonteront encore à la surface”.