Ken M. en Tamara, la victime
Plein écran
Ken M. en Tamara, la victime © Vertommen/rv

Il met en scène le suicide de sa femme, qui l’incrimine in extremis

Mise à jour“Elle s’est coupé les veines”, a crié Ken M. en “panique” à son père. En réalité, le quadragénaire d’Aarschot venait de trancher les veines de son épouse à l’un des poignets et à la forcer à écrire une lettre d’adieux. Il l’a alors laissée se vider de son sang en espérant que tous pensent qu’elle avait mis fin à ses jours, mais la victime est parvenue in extremis à contacter les secours: “C’était mon mari”, a-t-elle eu le temps de leur dire. L’homme qui comparaissait libre a écopé de dix ans de prison ce matin, au tribunal de Louvain. Le juge a ordonné son incarcération immédiate. 

  1. Le premier procès se déroulant en dehors du Palais de Justice a débuté à Liège

    Le premier procès se déroulant en dehors du Palais de Justice a débuté à Liège

    La cour d'assises de Liège a entamé, ce lundi, le procès de H.D., un Liégeois âgé de 20 ans accusé d'avoir commis un meurtre pour faciliter le vol lorsqu'il était âgé de 16 ans. Le procès, délocalisé dans une salle du Palais des Congrès de Liège en raison de la crise sanitaire, a débuté par la lecture de l'acte d'accusation et l'énoncé de la longue liste des faits reprochés à l'accusé.
  2. Propos racistes à Anderlecht: des poursuites proposées pour l'image de la police

    Propos racistes à Anderlecht: des poursuites proposées pour l'image de la police

    À l'issue d'une réunion avec le chef de corps de Bruxelles-Midi (Anderlecht, Saint-Gilles et Forest) Jurgen De Landsheer, le bourgmestre d'Anderlecht Fabrice Cumps a annoncé jeudi en fin d'après-midi qu'il sera proposé au Collège de police, lors de sa prochaine réunion, de se constituer partie civile pour dégradation de l'image de la zone dans le dossier des propos racistes tenus en 2018 par deux policières.
  3. “Macaques”, “tapettes”, “ça pue ici”: une policière qui insulte des passants à Anderlecht fait annuler sa sanction

    “Macaques”, “tapettes”, “ça pue ici”: une policière qui insulte des passants à Anderlecht fait annuler sa sanction

    Une agente de police d’Anderlecht qui avait proféré des insultes, notamment racistes, à l’égard d’Anderlechtois lors d’une patrouille en 2018 s’en tire à bon compte, relate Het Laatste Nieuws. L’une des policières sanctionnées suite à des images accablantes a contesté sa suspension et sa rétrogradation, et elle a finalement obtenu gain de cause: elle profite d’un vice de forme dans la procédure à son encontre. L’affaire, également révélée par la DH, provoque l’indignation jusque dans les rangs politiques.
  1. Bagarre au Parlement tchèque au sujet du port masque
    Play

    Bagarre au Parlement tchèque au sujet du port masque

    22 janvier
  2. "Allez, lâche-moi un peu, mec", Biden s'adresse à un journaliste de la Maison Blanche
    Play

    "Allez, lâche-moi un peu, mec", Biden s'adresse à un journalis­te de la Maison Blanche

    22 janvier