Plein écran
Photo d'illustration © Getty Images

Il meurt après avoir été léché par son chien

Un Allemand de 63 ans est décédé des suites d’une infection rare causée par la salive de son chien. Le sexagénaire a été contaminé par le Capnocytophaga canimorsus, une bactérie qui se transmet généralement par morsure mais dans certains cas aussi par léchage.

Le cas de cet homme est relaté par le magazine médical European Journal of Case Reports in Internal Medicine. Avant d’être admis à l’hôpital, il présentait déjà des symptômes grippaux depuis trois jours et souffrait aussi de fièvre et de problèmes de respiration. Il a ensuite développé une septicémie.

Les jours suivants, son état de santé s’est fortement détérioré et des éruptions cutanées sont apparues sur son visage. Les douleurs sont devenues de plus en plus intenses et des ecchymoses se sont manifestées sur les jambes. L’infection s’est propagée jusque dans les reins et le foie. Le patient a fini par succomber à une crise cardiaque 16 jours après son admission à l’hôpital. Le magazine précise aussi que l’homme était en parfaite santé avant d’avoir contracté la bactérie.

L’équipe médicale, sous la direction du docteur Naomi Mader, met en garde les propriétaires d’animaux qui souffrent de fortes fièvres et de symptômes grippaux. Si les symptômes dépassent le stade d’une simple infection virale, il est conseillé de consulter tout de suite un médecin.

Selon le journal Le Monde, “une infection à C. canimorsus est associée à une morsure de chien dans 60% des cas, à un léchage sur une lésion cutanée préexistante dans environ 30% des cas”.

Environ un tiers des personnes qui contractent la bactérie en meurent.

  1. “Tu crois que papa est sur une île?”: après la disparition d'un couple de plongeurs, le fils espère encore

    “Tu crois que papa est sur une île?”: après la dispariti­on d'un couple de plongeurs, le fils espère encore

    Deux plongeurs belges ont disparu le 15 septembre dernier en mer du Nord. Le prestidigitateur Kurt Huberecht (53 ans) et sa compagne Nathalie Fiers (36 ans) avaient plongé en quête de l’épave d’un navire lorsque leur trace avait été perdue. Trois mois plus tard, les recherches pour retrouver ce couple de Flamands ont été définitivement arrêtées. “Même si nous comprenons cette décision, c’est quand même très difficile”, a confié la mère de Kurt à nos confrères de Het Laatste Nieuws. “Nous nous accrochons à cette étincelle d’espoir que leurs corps remonteront encore à la surface”.