Plein écran
Le frère et l'oncle de la victime comptaient parmi les pompiers volontaires dépêchés sur les lieux de l'accident © Bollen

“Il pensait pouvoir franchir le passage à niveau en sécurité, mais il n'avait pas l'ombre d'une chance”

AarschotL’accident mortel survenu jeudi soir à Langdorp (Aarschot, Brabant flamand) serait lié au fait que le conducteur de train de marchandises n’ait pas été prévenu qu’il devait ralentir au passage à niveau car les barrières étaient ouvertes, rapporte samedi Het Laatste Nieuws.

Le parquet de Louvain enquête sur les responsabilités de l’accident de train qui a coûté la vie au jeune Brent Van Eylen, 20 ans. Infrabel a admis vendredi que la piste privilégiée était celle d’une erreur humaine, commise par un collaborateur d’Infrabel chargé d’assurer la supervision du trafic ferroviaire lors d’une procédure spécifique, à savoir la gestion d’un incident lié à un train de marchandises en panne, qui était en cours lors de l’accident, mais a exclu tout dysfonctionnement du passage à niveau.

Selon une source proche de l’enquête citée samedi par HLN, le conducteur du train de marchandises remplaçant n’aurait pas reçu une instruction importante. Après réparation suite à une panne, le train a pu repartir. “Normalement, si un train s’immobilise, tous les passages à niveau aux alentours sont alors fermés. En cas de ‘reset’, automatique ou manuel, ils sont ouverts. Ce n’est pas grave en soi: avant de partir, le conducteur de train reçoit l’instruction de rouler lentement. Dans ce cas, il doit franchir le passage à niveau à 5 km/h et faire retentir son avertisseur dès qu’il est en approche”, explique la source.

Pas averti par le responsable de la circulation ferroviaire, le machiniste aurait cru que les passages à niveau se fermeraient automatiquement, circulant dès lors à vitesse régulière, soit vraisemblablement 80 km/h au moment de l’accident.

La barrière étant ouverte, Brent Van Eylen ne pouvait pas se douter qu’un train arrivait. Sa voiture a été percutée et traînée sur plus de 100 mètres. Le conducteur est décédé, tandis que ses deux passagers de 18 et 21 ans ont été légèrement blessés. Le frère et l’oncle de la victime comptaient parmi les pompiers volontaires dépêchés sur les lieux de l’accident. Les secours n’ont pas pu réanimer le jeune homme.

“Nous ne pouvons pas comprendre”, a réagi son beau-père Kurt, cité vendredi par HLN. “Sa vie d’adulte allait commencer (...) Nous allions fêter son 21e anniversaire la semaine prochaine”, a-t-il continué. “Pourquoi les barrières n’étaient-elles pas fermées? Brent pensait qu’il pouvait traverser en sécurité, mais il n’avait pas l’ombre d’une chance”, regrette le beau-père. “Alors qu’Infrabel vient encore de lancer une gigantesque campagne de prévention, leurs passages à niveau ne sont même pas sûrs”, a-t-il pesté.

Plein écran
"Nous allions fêter le 21e anniversaire de Brent la semaine prochaine", a témoigné son beau-père © Bollen