Un restaurant de la chaîne Waffle House en Géorgie, aux États-Unis.
Plein écran
Un restaurant de la chaîne Waffle House en Géorgie, aux États-Unis. © REUTERS

Il refuse de porter un masque et tire sur le cuisinier

Etats-UnisUn Américain a été arrêté pour avoir blessé par balle l'employé d'une chaîne de restauration rapide qui ne voulait pas le servir car il refusait de porter un masque, a-t-on appris mercredi auprès de la police.

Kelvin Watson, 27 ans, a été interpellé lundi par la police d'Aurora, dans le Colorado (ouest des Etats-Unis), où il avait provoqué l'incident quelques jours plus tôt dans un restaurant Waffle House, ouvert uniquement pour la vente à emporter en raison de la pandémie de Covid-19.

D'après le rapport d'arrestation consulté par l'AFP, les employés du restaurant avaient refusé à deux reprises de servir le suspect, qui persistait à ne pas se couvrir le visage.

Selon des témoins, le jeune homme a posé une arme de poing sur le comptoir et lancé à un cuisinier: "je peux te faire sauter la cervelle tout de suite."

La nuit suivante, Kelvin Watson est revenu dans le restaurant, où on lui a une nouvelle fois demandé de se masquer le visage ou de quitter les lieux. Il aurait alors frappé le cuisinier, le poursuivant jusqu'à l'extérieur du bâtiment avant de lui tirer dessus.

La victime, blessée au thorax, a été hospitalisée et se remet de ses blessures, a indiqué mercredi la police locale à l'AFP.

"Les motifs de la fusillade sont encore en cours d'investigation", a précisé la police.

  1. Saisie de 2 millions d'euros lors d'une enquête sur un trafic international de drogue en Flandre orientale

    Saisie de 2 millions d'euros lors d'une enquête sur un trafic internatio­nal de drogue en Flandre orientale

    La police judiciaire fédérale (PJF) a indiqué samedi avoir mis la main sur plus de 2 millions d'euros en espèces lors de perquisitions menées dans le cadre d'une enquête relative à un trafic international de drogue en Flandre orientale. Les forces de l'ordre ont également découvert des bijoux et plus de 130 véhicules. Cinq suspects ont été arrêtés en Belgique, trois aux Pays-Bas. Le gang est soupçonné d'avoir importé en Belgique de grandes quantités de cocaïne en provenance d'Amérique du Sud pendant plusieurs années.