L'individu a été interpellé le 24 février dans le cadre d'une information judiciaire ouverte depuis le 26 décembre concernant des appels via les réseaux sociaux à s'en prendre à Michel Lelièvre, l'ancien complice de Marc Dutroux, libéré il y a quelques mois.
Plein écran
L'individu a été interpellé le 24 février dans le cadre d'une information judiciaire ouverte depuis le 26 décembre concernant des appels via les réseaux sociaux à s'en prendre à Michel Lelièvre, l'ancien complice de Marc Dutroux, libéré il y a quelques mois. © BELGA

Il risque un an de prison pour avoir appelé à s'en prendre à Michel Lelièvre

Le parquet de Bruxelles a requis, vendredi, une peine de prison d'un an et une amende de 8.000 euros à l'encontre de l'homme suspecté d'avoir appelé sur les réseaux sociaux à s'en prendre à Michel Lelièvre. Le jugement sera rendu le 8 avril.

Le prévenu, S.V., âgé de 32 ans, est suspecté d'avoir incité sur les réseaux sociaux à s'en prendre à Michel Lelièvre. Il doit répondre de provocation à commettre des crimes ou des délits, de menaces, de harcèlement et de harcèlement au moyen de télécommunications.

L'individu a été interpellé le 24 février dans le cadre d'une information judiciaire ouverte depuis le 26 décembre concernant des appels via les réseaux sociaux à s'en prendre à Michel Lelièvre, l'ancien complice de Marc Dutroux, libéré il y a quelques mois.

Parallèlement à cette information judiciaire, une instruction est également en cours concernant l'agression physique dont a fait l'objet Michel Lelièvre le 18 décembre, devant son nouveau domicile à Anderlecht.