Plein écran
Photo d'illustration. © epa

Il se fait amputer des deux jambes après une violente dispute sur Johnny Hallyday

Il y a plus de neuf ans, une violente dispute entre plusieurs hommes à propos d’une chanson de Johnny Hallyday avait tourné au drame, près de Montpellier. L’un des individus aurait tiré au fusil à pompe sur un autre, le blessant grièvement. La victime avait dû être amputée des deux jambes. Après avoir été condamné à 14 ans de prison en première instance, l’agresseur présumé comparaissait de nouveau devant la cour d’assises d’appel des Pyrénées-Orientales, ce lundi. 

Les faits remontent au 23 juillet 2010. Alors qu’un barbecue était organisé entre plusieurs familles de la communauté des gens du voyage sur l’aire d’accueil de La Grande-Motte, près de Montpellier, le ton serait monté entre deux individus. La raison de la dispute? Un titre de Johnny Hallyday qui était joué lors de la fête. Selon La Dépêche, les deux hommes “ne partageaient pas les mêmes goûts musicaux”. 

Mais la tension était encore montée d'un cran quand James Monte, le fils de l’un des deux individus, était sorti d’une caravane avec un fusil à pompe chargé. Sans réfléchir, il aurait tiré sur Johnny Lenfant, l’homme qui aurait agressé son père. Il aurait commis cet acte alors que sa victime était “en train de ramper au sol”. 

Plusieurs tirs

Tentant de se relever, Johnny Lenfant aurait été touché par trois autres tirs au niveau du genou, du fessier et de la cheville, précise le quotidien français. Les cartouches de chevrotine ont fait de tels dégâts que les médecins ont été contraints de procéder à l’amputation de ses deux jambes, précise l’Indépendant. 

Une quatrième personne se serait mêlée à la bagarre en tentant de s'interposer et aurait reçu une balle en caoutchouc dans le crâne. Blessée dans la région temporale de la tête, deux jours d’ITT lui avaient été prescrits. 

L’agresseur présumé avait été appelé à comparaître en décembre 2015. Le tribunal l’avait jugé et condamné à 14 ans de réclusion criminelle. Mais, trois jours plus tard, James Monte avait fait appel de cette décision. Un second procès avait donc été fixé à novembre 2018, mais avait de nouveau été reporté à ce lundi 2 décembre. Le verdict est attendu ce mercredi.

  1. “Coup de balayette et coups de poing” d’un éducateur sur des enfants en classe de neige
    Play
    Interview

    “Coup de balayette et coups de poing” d’un éducateur sur des enfants en classe de neige

    Marcinelle en Montagne est une initiative appréciée dans la région de Charleroi. Elle permet aux élèves des écoles communales de Charleroi, des écoles libres et de la Fédération Wallonie-Bruxelles présentes sur l’entité de Charleroi de partir au Mont Blanc entre les mois de janvier et mars. Mais cette année, un sérieux incident vient entacher le bon déroulement des opérations.
  2. “Neuf mois après mon mariage, ma mère a eu un enfant avec mon mari”

    “Neuf mois après mon mariage, ma mère a eu un enfant avec mon mari”

    Don et trahison. Lauren Wall, 34 ans, a pu compter sur le soutien de sa maman qui a financé son mariage. Leurs rapports se sont pourtant détériorés quelques semaines plus tard à peine, lorsque la Londonienne s’est aperçue que sa mère entretenait une liaison avec son mari. Une aventure qui s’est rapidement soldée par une naissance et qui a débouché sur un nouveau mariage quelques années plus tard. “J’ai assisté à cette cérémonie. C’était irréel de voir ma mère épouser mon ex-mari”, confie-t-elle, une décennie plus tard.