Il vole une pharmacie et laisse un mot: “Je suis désolé, mon enfant est malade”

La police est toujours à la recherche du suspect.

Plein écran
L'homme a tendu une note au vendeur en lui demandant de lui donner tout l'argent de la caisse pour son enfant malade. © Philadelphia Police Department

La police de Philadelphie, aux États-Unis, est à la recherche d’un homme qui a affirmé avoir dévalisé une pharmacie parce qu’il avait “un enfant malade”. 

Les forces de l’ordre ont diffusé les images de vidéosurveillance du vol commis le 3 janvier dernier vers midi. On peut y voir un homme, qui aurait entre 30 et 40 ans, entrer dans le magasin et faire semblant de faire des achats. Il s’approche ensuite du caissier avec un article. Mais au moment de payer, il lui tend un mot sur lequel il est écrit: “Donnez-moi tout l’argent. Je suis désolé, j’ai un enfant malade. Vous avez 15 secondes”. 

On peut également apercevoir le suspect mettre la main dans sa poche et se pencher sur le comptoir avant que le vendeur n’ouvre la caisse et ne mette l’argent dans un sac en plastique. Il met le sac dans sa poche avant de prendre la fuite à pied.

Selon la police, l'homme n’a pas menacé le vendeur à l’aide d'une arme durant le vol. 

  1. De 10 à 15 ans de prison requis contre les cinq prévenus
    procès pédopornographie

    De 10 à 15 ans de prison requis contre les cinq prévenus

    Une deuxième journée est prévue au procès pour pédopornographie, devant le tribunal correctionnel de Termonde. La prochaine audience aura lieu le 11 février à 14h00. Le jugement est attendu au plus tôt le 10 mars. Le tribunal a requis la présence de l’un des prévenus, Dimitry D., à la prochaine audience. Celui-ci était effectivement absent vendredi, ce qui n’a pas plu à la juge. Le parquet a requis entre 10 et 15 ans de prison à l’encontre des cinq prévenus.
  2. Cinq hommes et sept femmes pour juger le meurtre du Decathlon d'Anderlecht

    Cinq hommes et sept femmes pour juger le meurtre du Decathlon d'Ander­lecht

    La cour d'assises de Bruxelles-Capitale, délocalisée en Brabant wallon, s'est réunie vendredi à Nivelles pour désigner le jury qui, à partir du jeudi 30 janvier, planchera sur un dossier du meurtre commis sur le site du magasin Decathlon d'Anderlecht dans la nuit du 5 au 6 juin 2016. L'accusé, G., 21 ans, originaire de Court-Saint-Etienne, était mineur d'âge au moment des faits. Il est poursuivi pour le viol et le meurtre d'une jeune fille âgée de 17 ans et demi dont le corps avait été découvert dénudé, en contrebas du toit du magasin Decathlon d'Anderlecht, quelques heures après les faits.