Nathalie Despiegeleer et Rudy Segers ont tout perdu dans l'incendie de leur maison.
Plein écran
Nathalie Despiegeleer et Rudy Segers ont tout perdu dans l'incendie de leur maison. © Christine Dubois

Ils ont tout perdu dans l’incendie de leur maison à Marchienne, un appel aux dons a été lancé

InterviewDans la nuit de dimanche à lundi, un peu après minuit, un incendie s’est déclaré à la rue Jean Ester à Marchienne-Docherie (Charleroi). La maison louée par Nathalie Despiegeleer (50 ans) et son mari, Rudy Segers (60 ans), est partie en fumée.

Ils ont tout perdu. Nathalie Despiegeleer vit désormais avec son mari, Rudy et leurs trois enfants chez sa cousine, à deux pas de leur logement incendié. Un séchoir électrique a flambé dans la nuit de dimanche à lundi et le feu s’est propagé à une vitesse folle dans leur maison familiale. 

Malheureusement pour les victimes, elles n’étaient pas assurées. Elles n’en avaient pas les moyens financiers. Les deux parents émargent au Centre Publique d’Action Sociale (CPAS) de Charleroi et ne touchent ensemble qu’un peu plus de 1.000 euros par mois. Ils estiment le coût des dégâts à un montant oscillant entre 50.000 et 60.000 euros.

Priorité

Leur priorité actuelle est de retrouver un nouveau toit à Marchienne, Dampremy ou Jumet. “Ils veulent rester aux alentours de Marchienne car Madame a toute sa famille qui habite à proximité. Leurs enfants et leurs petits-enfants vont aussi à l’école dans ce coin-là” nous explique Kenny Vanhove qui héberge le couple et ses rejetons.

“Ils ont fait appel au CPAS, mais celui-ci ne sait pas les aider. Ils n’ont apparemment pas assez de logements disponibles.”

Dons

En parallèle à cela, un appel aux dons a été lancé sur les réseaux sociaux: “Ils ont été très surpris de voir autant de gens se mobiliser pour eux.” L’association Saint-Vincent de Paul de la Docherie a ouvert un numéro de compte sur lequel les citoyens peuvent verser leurs contributions. “Depuis ce mardi matin, 35 euros ont été récoltés” nous raconte Kenny Vanhove. 

Mais au-delà de l’argent, Nathalie et Rudy ont surtout besoin d’objets de la vie quotidienne. À commencer par des vêtements et des chaussures! “Madame taille du M ou du L. Sa pointure est 38 ou 39. Monsieur taille du XXL ou du XXXL.” Des donneries participent aux collectes.

En un peu moins de deux jours, la famille Despiegeleer-Segers a déjà récolté des meubles de salon, de salle à manger, de cuisine, des colonnes et une table de salon. Un garage a aussi été mis à sa disposition à Gosselies pour y entasser toutes les offrandes. 

Comment aider?

Si le cœur vous en dit, vous pouvez effectuer un virement sur ce numéro de compte: BE2000045044556. C’est la société Saint-Vincent de Paul de la Docherie qui récupère les fonds. Sa mission première est d’offrir des denrées alimentaires aux personnes démunies. Mais ce numéro de compte est exclusivement dédié à Nathalie Despiegeleer et à Rudy Segers.

Vous pouvez également apporter vos dons matériels au numéro 164 de la rue Jean Ester à Marchienne-au-Pont. Pour savoir à quel moment passer, il vous suffit de passer un petit coup de fil à Christine Dubois au 0493/70.55.24.