Plein écran
© BELGA_HANDOUT

Incendie au Mirano: les derniers pompiers ont quitté les lieux à l’aube

L'intervention sur la toiture en feu de la boîte de nuit Le Mirano, chaussée de Louvain à Saint-Josse-ten-Noode, s'est terminée à l'aube mercredi. "Les derniers pompiers ont quitté les lieux vers 04h50", a indiqué Walter Derieuw, porte-parole des pompiers de Bruxelles. La toiture du bâtiment est en partie détruite. L'incendie s'est déclaré mardi vers 14h20. Les pompiers sont intervenus en nombre et les habitants des alentours ont dû être évacués mais aucun blessé n'est à déplorer.

C'est un faux plafond de 400 m2 qui s'est embrasé, plus précisément son matériel d'isolation. Les pompiers ont attaqué le feu par l'extérieur et sont montés sur les toits voisins pour opérer.

Mardi vers 19h00, ils étaient encore en train de refroidir le toit. Les dégagements de chaleur ont été contrôlés à l'aide de caméras thermiques. Des trous ont également été percés à la tronçonneuse dans la toiture afin d'accéder au matériel d'isolation.

Sophie Colignon, chargée de communication pour le groupe Art Blanc, a confirmé que des petits travaux de rénovation étaient en cours au niveau du toit de la discothèque. Les causes de l'incendie n'ont cependant pas encore été déterminées avec précision.

Une cellule de coordination a été mise en place avec la police, la commune et les équipes médicales.
Par ailleurs, les deux bâtiments adjacents au Mirano ont été évacués. 

Plein écran
© BELGA_HANDOUT
Plein écran
© BELGA_HANDOUT
Plein écran
© BELGA_HANDOUT
Plein écran
© BELGA_HANDOUT
  1. Macabre découverte dans une maison en France: la piste du drame familial privilégiée

    Macabre découverte dans une maison en France: la piste du drame familial privilé­giée

    Trois corps sans vie ont été découverts dans une maison de Saint-Paul-lès-Dax, en France. Les victimes sont deux quinquagénaires et leur fils, elles ont été tuées à l’arme de chasse. Selon France Bleu, le couple était séparé et l’hypothèse du drame familial est envisagée. “C’est la piste privilégiée mais ce n’est pas la piste exclusive, nous n’en sommes qu’au tout début des investigations” précise Rodolphe Jarry, procureur de Dax, à nos confrères. Le père aurait tué son ex-femme et son fils avant de retourner l’arme contre lui.