Plein écran
Belinda Donnay a été décrite comme la personne la plus intelligente parmi les cinq accusés du procès. Elle présente, selon les experts, un QI de 95. © BELGA

“Intelligente” et “bonne élève”, Belinda voulait s’engager dans la police

Calvaire de ValentinLes derniers témoins de moralité de Belinda Donnay (22 ans) ont été entendus jeudi après-midi devant la cour d'assises de Liège au procès des accusés de l'assassinat de Valentin Vermeesch. Belinda Donnay a encore a été décrite comme une fille intelligente qui avait obtenu un diplôme dans la coiffure mais qui n'avait pas poursuivi ses formations.

Belinda Donnay a été décrite comme la personne la plus intelligente parmi les cinq accusés du procès. Elle présente, selon les experts, un QI de 95. Cette intelligence s'est aussi manifestée lors de ses études dans le domaine de la coiffure. Les professeurs qui ont évoqué son passage dans l'enseignement ont évoqué des notes telles que 81 pour cent dans les cours généraux ou encore 72 pour cent dans les cours professionnels. Il s'agissait, selon les professeurs, d'excellentes notes.

Son ancienne patronne: “Elle passait les samedis au soleil”

La scolarité primaire de Belinda Donnay s'est passée sans difficulté. Mais elle a décroché peu à peu. Elle a obtenu un diplôme de coiffure mais n'a pas poursuivi les formations auxquelles elle s'était inscrite et s'était absentée lors de ses apprentissages. "Elle passait les samedis au soleil", a détaillé une patronne déçue de constater ses absences multiples de dernière minute.

Selon une des patronnes du salon de coiffure où Belinda Donnay avait effectué un apprentissage, elle aurait confié qu'elle envisageait de s'engager dans la police, car elle était fière du métier de sa mère et de son beau-père.

Selon une responsable de formation, Belinda Donnay était une fille sensible, polie et réservée. "J'ai ressenti de la rage et de l'indignation en apprenant l'affaire dans laquelle elle était impliquée. Cela ne correspondait pas à sa personnalité", a indiqué le témoin.

“Menteuse, elle avait commencé à fumer des joints”

Belinda Donnay a aussi été décrite comme une jeune femme livrée à elle-même. Elle devait s'occuper de beaucoup de choses, notamment des enfants de ses parents. Elle semblait soumise dans le cadre de sa vie familiale. "C'était une Cendrillon. Elle ne trouvait pas sa place dans cette famille recomposée", a déclaré un témoin.

Une très bonne amie de Belinda Donnay a exposé qu'elle était une fille gentille et qui avait le cœur sur la main. Mais son caractère a changé lorsqu'elle a rencontré Alexandre Hart. "Elle était devenue plus distante et utilisait de fausses excuses. Menteuse, elle avait commencé à fumer des joints. Elle avait trop changé et je n'ai pas aimé ce qu'elle devenait", a précisé cette amie. Selon le témoin, Belinda Donnay était influençable mais elle savait aussi affirmer sa position.

Les témoins de moralité de Dorian Daniels seront entendus vendredi matin. 

  1. Les enfants n'avaient pas reçu les chewing-gums d'un prédateur mais... les avaient volés
    Mont-sur-Marchienne

    Les enfants n'avaient pas reçu les che­wing-gums d'un prédateur mais... les avaient volés

    La thèse d'une tentative d'enlèvement sur deux jeunes enfants vendredi dernier en milieu d'après-midi à Mont-sur-Marchienne a été officiellement écartée, selon le parquet de Charleroi. Sudpresse rapportait samedi dernier une telle tentative, des faits confirmés par la police locale. Le parquet de Charleroi avait émis des doutes. En réalité, les enfants ont volé des chewing-gums dans un magasin.