Plein écran
La juge Caroline M. photographié lors d'une réception. Au milieu: le palais de justice d’Anvers. En haut à droite: dans la Museumstraat, la juge a percuté un conteneur. En bas à droite: dans la Graaf Van Hoornestraat schampte, elle a percuté deux voitures en stationnement. © rv - kds - Google Street View

Ivre, une juge anversoise se crashe deux fois de suite et prend la fuite

Le tribunal a ouvert une procédure disciplinaire à l’encontre de la juge anversoise Caroline M. (57). Mercredi à Anvers, elle était ivre au volant et a percuté un conteneur et des voitures garées. Elle a ensuite commis par deux fois un délit de fuite avant d’être interceptée sur le Ring par la police relate Het Laatste Nieuws.

Mercredi soir, vers 19 heures, la juge du tribunal correctionnel d’Anvers est entrée en collision avec un conteneur dans la Museumstraat. Au lieu de sortir de son véhicule pour mesurer les dégâts, elle a poursuivi sa route, selon des témoins. Elle a continué sur le Léopold de Waelplaats devant le Musée des Beaux-Arts et a tourné avec une roue gravement endommagée dans la Graaf Van Hoornestraat. Là, elle a de nouveau percuté deux voitures garées, causant des dommages.

Une fois de plus, la juge de Brasschaat a commis un délit de fuite et a tourné sur le Leien en direction du ring d’Anvers via le Bolivartunnel sous le Vlinderpaleis (le palais de justice d’Anvers). Une fois sur le ring, elle a été forcée par la police à prendre la sortie vers Berchem et à s’arrêter. Elle a été contrôlée positive au test d’alcoolémie. Son permis de conduire lui a été immédiatement retiré pour une durée quinze jours.

Ouverture d’une enquête disciplinaire

La suspecte étant juge au tribunal correctionnel, le dossier sera traité par la Cour d’appel d’Anvers. L’enquête est menée par le ministère public. Outre l’enquête pénale pour les infractions, une enquête disciplinaire a également été ouverte contre la juge. Tous les éléments ne sont pas encore connus.

  1. Nivelles: ils voulaient boire un dernier verre et ont sauvé une famille entière

    Nivelles: ils voulaient boire un dernier verre et ont sauvé une famille entière

    Le tribunal correctionnel du Brabant wallon a condamné, mercredi, Florian C., un Nivellois né en 1982, à trente mois d'emprisonnement assortis d'un sursis. L'homme était poursuivi pour avoir tenté de mettre le feu à un café de la Grand-Place, le 19 mai 2018. Il logeait avec sa famille à l'étage de l'établissement et à la suite d'un différend avec sa compagne qui n'était pas sur place, il avait répandu de l'essence au rez-de-chaussée. Trois enfants dormaient à l'étage. L'intervention de fêtards, à la recherche d’un dernier verre, a permis d'éviter le drame.