lepetit Jaxon peu de temps après sa naissance en 2015.
Plein écran
lepetit Jaxon peu de temps après sa naissance en 2015. © Facebook

Jaxon, le “bébé miracle”, est décédé dans les bras de son père

Jaxon Buell, un enfant américain de cinq ans né sans crâne et avec une partie du cerveau en moins, est mort il y a quelques jours dans les bras de son père, relatent les médias locaux. Le petit garçon, à qui l’on prédisait une espérance de vie très courte, a déjoué tous les pronostics en vivant malgré tout quelques années.

Nous avions évoqué le cas du petit Jaxon en mai 2015 à l’occasion de son premier anniversaire. À l’époque, personne n’imaginait que le petit garçon floridien soufflerait sa première bougie. 

Jaxon Buell souffrait d’une anencéphalie, une malformation congénitale du système nerveux central qui le privait d’une partie de son crâne et de son cerveau. La probabilité qu’il décède pendant ou peu après l’accouchement était grande. Mais le petit Jaxon aura finalement vécu jusqu’à l’âge de cinq ans.

Le garçonnet est en effet décédé le 1er avril après avoir été hospitalisé quelques jours plus tôt. “Il est mort dans mes bras, entouré de sa famille et de tous ceux qui l’aimaient. Nous lui avons fait beaucoup de câlins lors de ses derniers jours”, a confié son père Brandon Buell qui a par ailleurs précisé que la mort de son fils n'était en aucun cas liée au coronavirus.

Jaxon Strong

“Jaxon est finalement décédé d’une défaillance organique, ce qui est plus fréquent chez des enfants comme lui. Cela n’a absolument rien à voir avec le Covid-19. Nous savions depuis le début que cela pouvait arriver, mais pas quand”, a-t-il précisé. 

En mars 2016, en pleine épidémie de virus Zika, les parents de Jaxon avaient donné des nouvelles de leur fils, qui était selon eux la preuve qu’un enfant atteint de microcéphalie (une flambée de cas de microcéphalie chez le fœtus de femmes enceintes infectées au virus Zika avait été observée à l’époque, NDLR) peut survivre et même mener une vie plus ou moins normale.

Jaxon avec son papa en 2016.
Plein écran
Jaxon avec son papa en 2016. © Familie Buell