Joggeur assassiné: 74 jours pour arrêter les auteurs malgré des preuves “plus que suffisantes”

Les preuves étaient "plus que suffisantes" pour inculper deux hommes blancs pour le meurtre d'un jeune joggeur noir, a estimé vendredi la police de l'État américain de Géorgie, sans vouloir expliquer pourquoi il avait fallu 74 jours pour les arrêter.

  1. Trouver l’inspiration pour votre projet de construction ou de rénovation? 3 bonnes raisons de visiter le salon Batireno et Énergie & Habitat
    Livios

    Trouver l’inspiration pour votre projet de constructi­on ou de rénovation? 3 bonnes raisons de visiter le salon Batireno et Énergie & Habitat

    L’organisation des foires et salons étant à nouveau autorisée, vous pouvez aller au salon Batireno et Énergie & Habitat qui se déroulera les week-ends des 16-17-18 et des 22-23-24 octobre 2021 à Namur Expo. Le salon rassemble environ 120 exposants reconnus du secteur. Les candidats bâtisseurs et rénovateurs y trouvent un éventail complet de produits, matériaux, services et techniques pour leur projet. Le site de construction Livios vous donne trois bonnes raisons de visiter le salon.
  2. Un téléphone filme un Afro-Américain assassiné alors qu'il faisait son jogging
    Play

    Un téléphone filme un Af­ro-Américain assassiné alors qu'il faisait son jogging

    Le 23 février dernier, Ahmaud Arbery, 25 ans, a été tué en Géorgie, alors qu’il faisait son jogging. L’Afro-Américain a été assassiné par deux hommes blancs qui n’ont pas été inquiété par la justice. Ce 5 mai, la publication d’une vidéo de 36 secondes qui montre Ahmaud Arbery tentant de se défendre et de fuir a indigné l’opinion publique ainsi que certaines célébrités américaines dont le candidat à la présidentielle Joe Biden.
  3. Viol dans un train: la non-assistance des passagers remise en question

    Viol dans un train: la non-assistance des passagers remise en question

    Le récit selon lequel des passagers ont regardé un homme violer une femme dans un train de la banlieue de Philadelphie et ont filmé l’agression au lieu d’appeler la police est faux, a recadré jeudi le procureur chargé de l’affaire, tout en demandant aux témoins de se manifester. Le récit initial serait apparemment contredit par les images vidéo. Une seule personne s’étant présentée pour témoigner, la situation n’est cependant pas tout à fait éclaircie.