Plein écran
Photo d'illustration © Pixabay

L'horrible mot qu'une mère a trouvé dans le cartable de son fils

Une mère américaine a découvert avec stupeur que l’on avait écrit que son fils devait perdre du poids sur un gentil message qu’elle avait laissé à son attention.

Consciente de l’embonpoint de son petit garçon de cinq ans, Francesca Easdon, originaire du Texas, a commencé à introduire des aliments plus sains dans sa boîte à tartines. Bien qu’elle considère son fils “absolument parfait tel qu’il est”, elle a souhaité l’encourager en introduisant ces aliments de manière progressive et en lui laissant un petit mot, qui disait: “S’il vous plait, dites-lui que sa maman l’aime tellement et que je pense à lui. Merci”.

Mais quand son fils est rentré à la maison, elle a découvert qu’un enseignant avait écrit au marqueur noir une réponse à son mot: “NON! Mettez-le au régime et partez!”. Sur Facebook, la mère a expliqué avoir été sous le choc. Furieuse, elle a immédiatement contacté l’école. 

Le lendemain, à la première heure, Francesca Easdon s’est présentée au bureau du directeur, accompagnée de sa belle-mère. Si le responsable leur a dit qu’une enquête allait être menée, aucune excuse n’a été présentée. Plus tard cependant, le professeur qui avait écrit le mot a avoué et a été licencié.

“Je suis dégoûtée, j’ai fait confiance à ces gens pour prendre soin de mon enfant et voilà ce que j’obtiens en retour”, a déclaré la mère qui a finalement retiré son fils de l’école.  

  1. “Tu crois que papa est sur une île?”: après la disparition d'un couple de plongeurs, le fils espère encore

    “Tu crois que papa est sur une île?”: après la dispariti­on d'un couple de plongeurs, le fils espère encore

    Deux plongeurs belges ont disparu le 15 septembre dernier en mer du Nord. Le prestidigitateur Kurt Huberecht (53 ans) et sa compagne Nathalie Fiers (36 ans) avaient plongé en quête de l’épave d’un navire lorsque leur trace avait été perdue. Trois mois plus tard, les recherches pour retrouver ce couple de Flamands ont été définitivement arrêtées. “Même si nous comprenons cette décision, c’est quand même très difficile”, a confié la mère de Kurt à nos confrères de Het Laatste Nieuws. “Nous nous accrochons à cette étincelle d’espoir que leurs corps remonteront encore à la surface”.