Amaury Delrez a été tué dans la nuit du 25 au 26 août 2018, à Spa.
Plein écran
Amaury Delrez a été tué dans la nuit du 25 au 26 août 2018, à Spa. © Belga

La mère d’Yvo espère que le jury prendra une "décision juste" à l'égard de son fils, accusé d’avoir tué Amaury Delrez

La mère de l'accusé, Marie-Josée, âgée de 77 ans, a dit espérer, jeudi, que les six femmes et six hommes composant le jury de la cour d'assises du Limbourg à Tongres prendraient une décision juste à l'égard de son fils, Yvo Theunissen. Celui-ci est accusé d'avoir tué d'une balle à la nuque le policier en service Amaury Delrez dans la nuit du 25 au 26 août 2018 à Spa.

  1. Selon la toxicologue, il est impossible qu’Yvo ait perdu la mémoire à cause de la consommation de drogues

    Selon la toxicolo­gue, il est impossible qu’Yvo ait perdu la mémoire à cause de la consommati­on de drogues

    Au quatrième jour du procès devant la cour d’assises du Limbourg à Tongres, la toxicologue Corinne Charlier a fourni des explications sur les substances présentes dans le corps d’Yvo Theunissen, accusé d’avoir tué d’une balle à la nuque le policier Amaury Delrez, 37 ans, le 26 août 2018 à Spa. Les échantillons sanguins ont été réalisés dix heures après les événements, ce qui a eu des répercussions sur les résultats de l’enquête. Le président de la cour, Dirk Thys, a demandé s’il était possible d’évaluer le degré d’amnésie derrière laquelle se retranche l’accusé, qui a déclaré avoir bu beaucoup d’alcool et avoir sniffé huit grammes d’amphétamines le jour des faits.